[Cinéma] Dirty God & Yves : Deux films aux critiques partagées.


Dirty god, de Sacha Polak

A peine sortie de l’hôpital, Jade reprend sa vie dans une banlieue Anglaise anonyme. Elle retrouve sa mère, sa fille, sa meilleure amie. Mais pourtant elle porte sur son visage le stigmate d’une relation amoureuse qui a sombré dans la violence d’un jet d’acide. La caméra nous emmène dans le nouveau monde de Jade, celui qui oscille entre fureur de vivre et dépression. La manière qu’a la réalisatrice de traiter ce sujet grave déclenche beaucoup d’émotions sans tomber dans le misérabilisme et la déprime noire. Lire la suite

Publicités

[Restaurant] Autour du tofu : Toutofu (100% végan)

Toutofu logo

Repéré il y a quelques semaines sur l’application Vegoresto, le thème du tofu ne m’appelait pas spécialement. C’est en voyant des photos sur Instagram, que je me suis décidée à l’inscrire au programme.  Les restaurants végétaliens ou avec options fleurissent dans la capitale,  une prise de conscience mais aussi et surement, pour certains, un nouveau marché qui émerge à grande vitesse. Chez Toutofu, la carte tourne exclusivement autour du tofu, et c’est un coup de cœur.  Lire la suite

[Cinéma] Havre de paix & Le daim

Affiche Un havre de paix

Un Havre de paix – Yona Rozenkier

Un havre de Paix est en réalité tout le contraire puisque l’action ne se situe pas du tout au Havre  (lol) mais dans un kibboutz au Nord d’Israël, et que nous sommes plutôt en temps de guerre, si je me fie aux régulières explosions et aux armes utilisées par les protagonistes. Un frère vivant à Tel Aviv revient pour l’enterrement de son père, décédé un an plus tôt mais qui avait légué son corps à la science et qui revient en morceaux. Alors que les deux autres se préparent à partir au Liban pour participer au conflit, le troisième semble revenir du front, secoué. Le réalisateur place son histoire dans le kibboutz de son enfance, et ses frères devant la caméra. Lire la suite

[Spectacle] Dreams, un rêve érotique sur scène.

L’année dernière, je vous présentais le spectacle Oh la la, un coup de cœur.  Je vous propose de découvrir un nouveau spectacle très sexy, où les corps vêtus légèrement vous enjoignent à entrer dans un rêve éveillé au rythme de la danse, de numéros d’acrobatie et de voltige sensuels, le tout porté par la voix d’une sublime chanteuse présente sur scène. Depuis le 13 juin et jusqu’au 13 octobre, l’Alhambra devient un cabaret sur la scène duquel se succèdent les artistes et leurs univers. Lire la suite

[Travaillons ensemble] Partenariat et rédaction de contenus.

Aurore Rimbod Rédacteur de contenu

Comment ça vient, l’envie d’écrire ?

C’est avec un cahier à petits carreaux et un crayon à papier que tout a commencé. J’avais à peine appris à tracer les lettres et à les assembler que j’inventais de petites histoires sur mon cahier d’écolier, rassemblais la famille, et les leur lisais. Ecrire fut ma deuxième grande découverte après la lecture. La lecture me faisait voyager, grandir, apprendre. J’ai compris que j’avais ce même pouvoir avec mes mots. Convaincre, apaiser, communiquer, donner mon avis, informer, divertir ou faire rêver. L’écriture est une grande responsabilité, et une infinie passion.

Une écriture passion : du cahier à petits carreaux d’hier au blog d’aujourd’hui

Dès que j’ai eu accès à un ordinateur, je n’ai eu de cesse d’inventer, des histoires, des poèmes, des vies, sur des pages word, à n’en plus finir. Et puis, l’avènement d’internet et avec lui, celui des blogs. Une nouvelle passion était alors née : depuis les premiers skyblog à wordpress, en passant par des dizaines de plateformes, j’ai découvert le plaisir de partager les écrits, l’information, échanger, se créer une communauté. Ayant créé auroreinparis.com en 2009, un blog lifestyle, j’ai eu ensuite envie de me spécialiser dans le voyage, et aurorevoyage.com a vu le jour. Une manière fabuleuse de joindre l’utile à l’agréable : partager avec une communauté autour de ses centres d’intérêts et assouvir son appétence pour la rédaction.


Mes prestations de rédaction de contenu

Depuis une dizaine d’années, en parallèle de ma vie professionnelle (chargée de recrutement puis consultante RH),  je collabore avec des marques sur des projets divers dans le domaine de la rédaction web (article sponsorisé, organisation de site web, compte-rendu de spectacles …)

Mon idée de ce métier :

La passion, la curiosité, la créativité du raconteur d’histoires et la rigueur du consultant.

 Quels types de collaboration ?

  • Rédaction sur mon blog avec des liens vers le site client : dans ce cas, selon notre accord, je prends en charge toute la ligne éditoriale de l’article, sous réserve de validation client du thème, puis du story telling.
  • Rédaction pour le site client : Cahier des charges à déterminer selon le besoin client.

Si vous avez d’autres idées, d’autres supports, libres à nous de définir un projet en accord avec vos objectifs.

Étapes-clé d’un projet :

  • Brief client – établissement du cahier des charges
  • Etude du sujet si fourni
  • Vérification des données (source et cohérence)
  • Rédaction des articles et contenus conformément à vos attentes
  • Prise en compte des normes de référencement SEO (répétition de mots clefs, maillage interne et externe, balises de titre …)
  • Assurer la mise en ligne du contenu en respectant la taille de la police, l’affichage, les couleurs et autres détails que déterminés.
  • Assurer la diffusion du contenu via les réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Facebook)
  • Rédaction sur le blog Auroreinparis.com / aurorevoyage.com ou pour site client

Ils m’ont déjà fait confiance : Crédit agricole, Office du tourisme d’Oman, plateforme de jeux en ligne, Expédia, Vol 24, Casino Barrière, Expédia, Voyageurs du monde etc …

Pour plus d’informations sur mon parcours professionnel : Profil Linkedin 

Quand commençons-nous à travailler ensemble ?

Contactez moi  !

[Cinéma] Deux films aux antipodes : Les particules et Rocketman

Les particules – Blaise Harrison

C’est vrai que je ne l’avais pas choisi, qu’arrivée au cinéma je me suis décidée pour lui, puis que j’ai regretté car je me suis rendue compte qu’il avait commencé lorsque je suis arrivée dans la salle. Ensuite j’ai regretté pour d’autres raisons. Nous visitons avec une classe de lycée, une sorte d’usine dotée d’un accélérateur de particules, à la frontière Suisse. Ensuite, nous suivons plus particulièrement PA, un adolescent à la mine bougonne, peu enclin au sourire, mais c’est un adolescent. Celui-ci voit le monde changer, doucement puis de manière plus perceptible. Le pitch donne envie. Mais la réalisation et le jeu des acteurs m’ont laissée complètement à la porte. Lire la suite

[Série] 3 bonnes raisons de voir : « Kingdom ».

Affiche de Kingdom série disponible sur Netflix (affiche Allociné)

Kingdom, Kim Eun-Hee et Kim Seong-hun

Vous aimez le cinéma coréen, les films de zombie, et l’époque médiévale ? Vous allez adorer. Et même si vous n’êtes pas fans de tout ça, ne boudez pas votre plaisir, venez visionner la nouvelle (elle date de Janvier, je suis un peu en retard) sensation Netflix. Dans un royaume rongé par la famine, une étrange maladie se répand, réveillant les morts, et les rendant assoiffés de chaire humaine. Sur fonds de tension politique et de bataille de trône, la pandémie se répand inexorablement. Lire la suite

[Cinéma] Douleur et gloire, le dernier Almodovar

On ne présente plus Almodovar, le plus célèbre réalisateur Espagnol. Il revient cette année avec un film qui a fait fureur dans les critiques presse, une œuvre à priori très personnelle, dans lequel le réalisateur se met en scène sous les traits d’un Antonio Banderas fatigué, malade, vieilli, perclus de douleurs. Je ne suis pas suffisamment renseignée sur Pedro pour l’y voir s’incarner, mais il semble y avoir une furieuse volonté d’auto fiction. Un genre casse gueule. Lire la suite

[Cinéma] J’ai vu la Palme d’Or 2019 : Parasite

Parasite – Bong Joon Ho

Bong Joon Ho me donne l’impression d’un réalisateur éclectique, produisant des œuvres d’une diversité réellement étonnante. D’un Snowpiecer vu au cinéma et adoré, à un Okja made in Netflix qui m’a laissée perplexe, en passant par le complexe et réjouissant Memories of Murder, on peut dire que sa filmographie ne me laisse pas indifférente. J’allais voir Parasite en sachant seulement qu’il était la Palme d’or Cannoise de l’année. Sans attente. Lire la suite