[Cinéma] Deux films aux antipodes : Les particules et Rocketman

Les particules – Blaise Harrison

C’est vrai que je ne l’avais pas choisi, qu’arrivée au cinéma je me suis décidée pour lui, puis que j’ai regretté car je me suis rendue compte qu’il avait commencé lorsque je suis arrivée dans la salle. Ensuite j’ai regretté pour d’autres raisons. Nous visitons avec une classe de lycée, une sorte d’usine dotée d’un accélérateur de particules, à la frontière Suisse. Ensuite, nous suivons plus particulièrement PA, un adolescent à la mine bougonne, peu enclin au sourire, mais c’est un adolescent. Celui-ci voit le monde changer, doucement puis de manière plus perceptible. Le pitch donne envie. Mais la réalisation et le jeu des acteurs m’ont laissée complètement à la porte. Lire la suite

Publicités