J’ai enfin testé le Camion qui fume !

logo-le-camion-qui-fume-pantoneLe Camion qui fume, vous le connaissez ? C’est ce foodtruck super connu qui sillonne la capitale depuis maintenant quelques années. Je n’ai jamais pu y accéder à cause des longues files d’attente qui se forment devant, puisque je n’ai aucune patience. Et puis un jour, le Camion qui fume a décidé de sédentariser une partie de son activité en ouvrant un restaurant à la station de métro Grands boulevards. Je décidai, un samedi soir, de goûter enfin au burger du Camion qui fume. Lire la suite

Les jardins de l’Inde, un restaurant Indien quartier Montorgueil (Paris 2ème).

1Envie d’un Indien à la sortie d’une sortie cinéma ? Je dégaine mon application La Fourchette, qui me trouvera « Les jardins de l’inde« , plutôt bien noté, et proposant une réduction de 30%. Le restaurant est situé rue Tiquetonne, dans le 2ème arrondissement de Paris et vous propose une cuisine indienne et Pakistanaise traditionnelle, avec une carte variée et fournie, semblable à celle de la plupart des restaurants Indiens. Vous n’y serez donc pas perdus. Est-ce une adresse recommandée ? Lire la suite

Revue ciné : Le parc & Neruda

1Le parc – Damien Manivel : Avant d’entrer dans la salle de cinéma MK2 Beaubourg, je ne savais rien de ce film, si ce n’est qu’il était court (1h12) et que ça m’allait très bien. Lorsque celui-ci a commencé, je me suis aussitôt fait la réflexion que la réalisation avait quelque chose de très amateur, tout comme le jeu des deux jeunes comédiens qui se retrouvent assis sur un banc, aux prémisses de leur flirt adolescent. Légèrement maladroits, habitant et voyageant dans ce parc comme l’on découvre l’autre, la caméra les suit avec la langueur d’un jour d’été. Jusqu’au basculement, où la jeune femme découvre la douleur d’un premier chagrin d’amourette. Lire la suite

Sur le petit écran : Peaky Blinders & Westworld

1Peaky Blinders – Steven Knight  : 1919. La famille Shelby est l’une des familles mafieuses les plus redoutables de Birmingham, les membres cachent des lames de rasoirs dans leurs casquettes et vivent de vols et de paris illégaux. Le gouvernement de Churchill cherche à contenir les menaces et envoie sur place un commissaire décidé à anéantir le clan Shelby.  Sur le fond comme sur la forme, cette série a nombre de qualités, autant pour l’esquisse fine de chaque personnage, le dessin d’une époque, que pour un scénario à rebondissements bien ficelé. La réalisation de Steven Knight sent le travail d’orfèvre, minutieux, propre et cadré. Lire la suite

RÉTROSPECTIVE 2016 : TOP 10 DES FILMS LES PLUS MARQUANTS.

1Nous voilà déjà en 2017 ! Cette année 2016, je  signe mon record de films vus en salle, avec 123 films. Beaucoup de bonnes surprises, quelques déceptions et des rendez-vous manqués, toutefois, une fois encore l’année passée au cinéma fut riche. Difficile de n’en sortir que 10 œuvres, j’ai donc axé cette sélection sur le ressenti, l’empreinte que laisse le film longtemps (ou moins longtemps) après l’avoir vu, et moins sur des critères techniques et autres prouesses visuelles. Etant donné que je vais au cinéma 99% du temps avec monsieur, je vous propose nos deux tops 2016, version ying et yang ! Lire la suite

Revue ciné animation : Ballerina & Your name

1Your name – Makoto Shinkai : L’affiche m’a attirée en salle, avec son fond bleu et son air aérien, sans rien connaitre de l’histoire. Mitsuha et Tuki sont deux adolescents, l’une vivant dans les montagnes Japonaises, l’autre dans sa trépidante capitale, Tokyo. Ils s’accaparent leurs enveloppes corporelles, mutuellement, lui se réveillant dans son corps, et elle dans le sien. Le film se propose de découvrir le lien très particulier qui unit ces deux jeunes qui ne se sont pourtant jamais vus. Your name se révèle un vrai petit bijou, coté graphisme, comme niveau scénario. Candide, drôle et à la fois magique, Lire la suite

Revue ciné : Sully & Paterson

1Sully- Clint Eastwood : Il y a des années que je ne rate aucune sortie de Clint Eastwood, pourtant, celle-ci j’étais résolue à la bouder, d’une part parce que l’histoire ne m’intéressait pas, d’autre part car la bande annonce m’avait laissée de glace. Quelques mauvaises critiques venaient conforter mon choix. Et puis, dans mon entourage, il s’est dit que le dernier Eastwood était de belle facture, et un soir, je cédai et nous allions vibrer dans l’avion de l’incroyable pilote qui posa son avion en catastrophe sur les eaux glaciales de l’Hudson, le 15 janvier 2009.  Et j’en suis sortie conquise par la maîtrise absolue de la réalisation. Lire la suite

Pizzebio, de la gourmandise bio et gluten free (Châtelet)

3A châtelet s’est installé il y a 8 mois, une pizzeria proposant une cuisine complètement bio, depuis la salade, jusqu’à la pizza, en passant par la pasta. Pour les intolérants au gluten et les curieux, la carte est également déclinée en version « Gluten free ». Passant par là un samedi midi, nous avons été attirés par la promesse de manger sain et bio, après quelques excès passés et en vue des excès à venir.  Ici, pas de viande, mais un peu de poisson, et des options complètement végan et sans gluten. Un petit paradis !  Lire la suite

Revue ciné : Manchester by the sea & Un jour sans fin

1Manchester by the sea – Kenneth Lonergan : Lee Chandler s’occupe, en tant que gardien, de plusieurs immeubles de Boston. Il traîne sa carcasse, se bat dans les bars, parle peu et parfois mal. Lorsque son frère, victime d’une énième attaque cardiaque meurt, le voilà qui retourne s’occuper des funérailles, et du neveu dont la mère s’est enfuie.  Projeté dans ses souvenirs, la caméra le suit dans ses hésitations : rester avec l’adolescent comme le père le souhaitait ? Ou trouver une autre solution, lui permettant de fuir de nouveau ? Manchester by the sea est de ce type d’oeuvre qui me laisse un sentiment mitigé, tant la longueur est, à mon sens, exagérée.  Lire la suite