Revue ciné : Le voyage au Groenland et La fille de Brest

1Le voyage au Groenland – Sébastien Betbeder : J’avais hâte de découvrir ce film, qui emmène le spectateur à l’autre bout de notre Terre, sur une banquise gelée, au sein d’un tout petit village de chasseurs inuits. Le père de Thomas a décidé de s’y installer 20 ans plus tôt, et l’y invite régulièrement. Ce dernier se résout finalement à se rendre dans ce village du bout du monde avec son meilleur ami, qui s’appelle lui aussi Thomas. J’ai beaucoup aimé ce film, tout d’abord pour les sublimes paysages de banquise qui dépaysent complètement. Lire la suite

Exposition « The color line » au quai Branly

1Depuis le 4 octobre, le musée du Quai Branly vous propose une exposition consacrée aux artistes Africains Américains pendant le temps de la ségrégation aux Etats-unis. La scénographie, parfois temporelle, parfois thématique ou organisée par artistes, se propose de répondre à la question du rôle joué par l’art dans la quête d’égalité et d’identité noire, dans l’Amérique de la ségrégation.  Le titre de l’exposition a été choisi car « The color ligne » est l’expression courante aux USA désignant la ségrégation du peuple noir. Elle est aussi une référence à l’art par la notion de couleurs. Lire la suite

Exposition Coluche à l’Hotel de ville

1La ville de Paris rend hommage à Coluche depuis le 6 octobre 2016 et jusqu’au 7 janvier 2017 à occasion de la trentième année de sa disparition. L’artiste avait différentes facettes, Coluche le comique dynamiteur de société, le fondateur des Restos du Cœur, le fou de moto… La scénographie de l’exposition s’organise autour de ces différentes facettes, grâce à des documents divers et variés, du costume de son mariage avec Le luron aux affiches de sa campagne électorale à la présidence de la République de 1981, en passant par de superbes photos chaleureuses de sa vie personnelle. Lire la suite

Sur le petit écran : Shameless, Paul Abbott

1Ayant besoin d’une série légère et drôle entre deux Walking Dead ou Murder, nous avons opté pour Shameless. Sise dans une banlieue Américaine défavorisée, la série vous propose de suivre le quotidien d’une famille de 6 enfants dont le père alcoolique ne revient que lorsqu’il ne sait vraiment plus où aller, et dont la mère les a abandonné un an plus tôt. Le système D est de mise dans cette fratrie survoltée. On aime Shameless avant tout pour ses personnages où chacun a sa personnalité, ses emmerdes, ses amours. Le personnage du père, Franck, est un portrait au vitriol mais d’un humour fou, ce mec est absolument sans limite ! Lire la suite

Revue ciné : Le petit locataire & Ares

1Le petit locataire – Nadège Loiseau : Ayant vu sur ce film de plutôt bonnes critiques et toujours ravie de retrouver Karine Viard sur grand écran, j’entraînais Monsieur à ma suite pour voir cette comédie. La comédie Française n’est pas mon genre préféré, pourtant, j’avais bien envie de connaitre l’histoire de Nicole, qui après avoir eu son premier enfant à 15 ans, tombe enceinte à l’heure où la plupart des femmes connaissent les prémisses de la ménopause. Comment  appréhender une grossesse aussi tardive ? Aussi risquée ? Entre humour et questions sérieuses pour un thème rarement abordé au cinéma, Le petit locataire ne se défend pas si mal.  Lire la suite

DocGynéco au Zénith, un pur moment de nostalgie.

1Après des concerts peu brillants durant sa tournée, où le Doc s’est pointé en petite forme, pour ne pas dire complètement fracassé, j’appréhendais de le retrouver au Zénith. 20 ans après la sortie de son album « Première consultation », premier album solo après le Ministère amer, et qui l’a mené à la célébrité, le revoici sur scène. Nostalgie quand tu nous tiens, moi qui connais encore tout cet album par cœur. Entre appréhension et enthousiasme, je me rendais le vendredi 18 novembre au Zénith pour voir notre rappeur des années 90 sur scène. Lire la suite

Revue ciné : Le client et Swagger

1Le client – Asghar Farhadi : Adepte de la filmographie de ce réalisateur Iranien, je ne pouvais manquer son dernier opus, « Le client« . Un jeune couple, forcé de quitter son logement dont l’immeuble menace de s’écrouler, emménage, grâce à un ami, dans un nouvel appartement. L’ancienne locataire semble partie précipitamment et y a laissé des affaires qu’elle n’est pas pressée de récupérer. Le couple ne sait rien d’elle, mais aura à payer un lourd tribu à ses mœurs légères, puisque madame se fait violemment agresser par l’un des clients de l’ancienne locataire. De là, le réalisateur analyse la réaction de l’homme, et de la femme, suite à cette agression. Lire la suite

Revue resto : Your kitchen, une cantine Asiatique à Arts et métiers

3Découverte La fourchette, une fois encore, ce restaurant asiatique se veut cantine sur le pouce, avec son décor épuré aux murs roses, et ses plats exposés sur papier glacé en vitrine. Si le décor n’est pas des plus charmants, l’accueil est chaleureux. Your kitchen est situé près de la station Arts et métiers, et vous le reconnaîtrez facilement à sa devanture rouge.  Ouvert depuis un mois et demi, ce restaurant saura vous séduire par sa carte aux saveurs asiatiques à laquelle vous trouverez des plats faits maison et copieux, le tout à des prix parfaitement raisonnables . Lire la suite

Françoise par Sagan au Théâtre du Marais

1De Sagan, je ne connais que son « Bonjour Tristesse », roman d’adolescence publié en 1954 alors qu’elle n’a que 18 ans. Je n’en sais pas plus sur l’écrivain et la femme. C’est intriguée que je répondais favorablement à l’invitation à découvrir le spectacle de Caroline Loeb « Françoise par Sagan ». Reprenant des interviews données par Sagan entre 1954 et 1992, elle en a tiré des moments forts, touchants, ou révélateurs pour les mettre en scène et nous faire entrer plus avant dans l’intimité de la femme de lettres. Lire la suite