Developpement personnel : deux livres qui vous feront du bien.

le-pouvoir-du-moment-presentLe pouvoir du moment présent – Eckhart Tolle

 Celui-ci est mon précieux, le livre qui a coïncidé avec une prise de conscience. Un malaise latent s’était installé, je me demandais ce qu’il y avait après cette vie, me questionnais sur l’absence de sens de la vie humaine, de ce mal être fou que je me traînais alors que  » tout allait bien dans ma vie« . Et puis un jour d’été, je suis prévenue par Tony qu’il va m’envoyer une surprise. Je le remercie, un peu circonspecte. Il s’avère que Tony s’était trompée d’Aurore et m’envoyait un guide d’éveil spirituel qui allait être une véritable secousse dans ma vie, comme si quelqu’un m’avait remuée par les épaules pour me sortir de ma torpeur et m’apporter une multitude de réponses à mes questions. Lire la suite

Publicités

Petit pays de Gaël Faye : dur, mais beau.

1Ce roman, prix Goncourt des Lycéens, m’a été offert pour Noel. Sa couverture bleue, sobre, laissait deviner, au travers des quelques lignes de résumé, qu’il ne serait pas facile à lire. Gaby habite le Burundi. Il voit sa maison, ses parents, son impasse, ses copains, comme immuables, paradis d’éternité que rien ne pourrait venir troubler, pas même les rumeurs inquiétantes, au loin. Il est difficile de vous raconter l’histoire de cet enfant sans en dire trop, vous devez connaitre l’Histoire, les Hutus contre les Tutsis, les espoirs et les hommes massacrés, en 1994. L’écriture de Gaël Faye est douce, très poétique pourtant … Lire la suite

Mon dernier roman coup de cœur : « Le Beaujolais nouveau est arrivé »

1Dans « Le Beaujolais nouveau est arrivé », j’ai tout d’abord aimé le titre, qui cachait bien son jeu mais dévoilait déjà bien son thème. J’ai aimé sa couverture et ses jolies couleurs. Lorsque je me décidai à l’ouvrir, avec curiosité, je plongeai immédiatement dans un univers parfaitement foutraque mais au combien intelligent, écrit par une plume fleurant aussi bon le macadam que la lettre moderne. Dans ce Beaujolais, j’ai tout aimé. Chaque mot, chaque nom, chaque personnage et même chaque virgule. Depuis le premier signe jusqu’au dernier, j’ai eu envie de le dévorer. Son auteur, René Fallet, nous fait entrer dans la vie de marginaux, qui ont trouvé la combine pour ne jamais, au grand jamais, décoller socialement.

Lire la suite

Extramuros de Philippe Nicholson

extramuros-9782366581348_0Les éditions Kero m’ont proposé de lire le dernier né de Philippe Nicholson, écrivain m’ayant déjà séduite par son roman d’anticipation Serenitas. J’étais curieuse de le retrouver dans une nouvelle dystopie dans laquelle le monde est coupé en deux, entre les zones d’affaires érigées par les grandes entreprises, et le reste du monde pauvre, sale, ne disposant plus d’aucune technologie. L’Espagne vient de leur céder un morceau de territoire afin de construire Evergreen, immense zone d’affaire, et de le faire reconnaitre par l’ONU comme un pays. Les zones d’affaires soulèvent de plus en plus de contestations, dans un monde confronté à de fortes chaleurs et à une pénurie d’électricité. La résistance s’organise. Lire la suite

Cavalcade – Bruno de Stabenrath

2S’il y a une chose que j’aime bien , quand je dois faire de la place chez moi, c’est amener mes livres chez Bolinier. Ils les reprennent pour une bouchée de pain, mais peu importe, car ce que j’aime le plus, après, c’est de fouiller dans les rayonnages et repartir avec deux fois plus de livres que ceux déposés. Lors d’une de ces razzias, je suis tombée par hasard sur ce livre dont la couverture m’a intriguée et attirée. Une femme en talons aiguille, des jambes fatales, et les fesses posées dans un fauteuil roulant. Couverture dégradée bleue, et ce titre Cavalcade. Après avoir lu la 4ème de couverture en diagonale, je l’ai glissé dans mon sac. Grand bien m’en a pris. C’est l’histoire de Léopold Champollion, un mec de la jet set, comédien, chanteur, musicien, amateur de femmes, et sérial lover. Un jour de mars 1996, sa vie bascule sur une route nationale en compagnie de Gwendoline, sa dernière conquête. Dans l’accident il a perdu ses jambes et ses mains, et au delà de ça, sa vie d’avant. Bienvenu dans le monde de la tétraplégie, un monde de douleur et de batailles. Lire la suite

Azteca – Gary Jennings

1Le soir de l’élection de François Hollande, une personne bien avisée m’avait offert ce livre. Aucune symbolique à y voir mais juste pour dire que ce gros livre de plus de 1000 pages traînait depuis mai 2012 dans ma bibliothèque et que je n’avais aucune envie de l’ouvrir. C’est en partant en vacances que je l’ai emmené avec moi pour qu’il me serve de compagnon dans l’avion. Et quel compagnon ce fut … Je ne l’ai ouvert que vers la fin du séjour, le dernier weekend, et je ne l’ai presque pas lâché pendant plus d’une semaine. J’ai eu un véritable coup de foudre pour l’histoire de la civilisation Mexica avant l’arrivée des conquistadors espagnols et la chute d’une civilisation. Lire la suite

Le pianiste de Wladyslaw Szpilman

1Voilà. Je viens de terminer les dernières pages de ce livre, ce roman témoignage d’une période que la mémoire collective ne peut oublier. Plus je lis des témoignages de ce style ( comme  » Si c’est un homme » de Primo Lévi) ,   plus je suis fascinée par les livres concernant la Seconde guerre mondiale. Le pianiste, c’est l’histoire d’un musicien célèbre, Polonais, et qui eut le grand malheur de naître juif. Lorsque les Allemands pénètrent en Pologne en septembre 1939, ils décident de regrouper tous les juifs de Varsovie dans un ghetto au sein duquel ils souffriront jusqu’à mourir dans les camps pour la plupart. Lire la suite

Le choix de Sophie – de William Styron

1Il y a quelques semaines je terminais un gros livre de plus de 900 pages qui m’a accompagné pendant près de trois semaines. J’étais tellement captivée par l’histoire que je ne parvenais que difficilement à le lâcher pour dormir, pour aller au travail et que j’ai limité mes sorties pour passer du temps avec lui. Ma collègue, qui me la prêté, m’avait prévenue, c’est addictif. Le choix de Sophie, c’est l’histoire de Stingo, jeune romancier en herbe, tout droit venu de son Sud natal pour tenter sa chance dans la Grosse Pomme.  Au début, on est centré sur lui, ses misères d’abstinent sexuel, ses aspirations et rêves d’écrivains, ses attaques de priapisme, et ses rêves de jeune homme amoureux de littérature. Lire la suite

« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson

J’ai découvert ce livre pour la première fois sur le blog d’USOfFlo. Le titre original et la couverture très accrocheuse, ne pouvait pas ne pas susciter mon intérêt  Ayant terminé mon dernier livre avant de monter dans le TGV qui me ramenait à Paris, je filais fureter dans les petites allées du Relay de la gare de Montpellier et le dénichais. J’allais donc, ravie, faire le trajet du retour en compagnie d’Allan, le centenaire fugueur et dynamiteur à la carrière la plus impressionnante qui soit. Lire la suite

La mort est mon métier- Robert Merle

Je viens juste de tourner la dernière page, et je suis encore sous le coup de l’émotion. Ou plutôt, j’en sors abrutie, comme commotionnée. Je viens de refermer un livre qui illustre avec une force exemplaire comment l’être humain peut en arriver aux actes les plus barbares et les plus atroces sans jamais ciller, ressentir, et même penser. Robert Merle, dans son inquiétant  » La mort est mon métier » retrace l’histoire de celui qui fut l’artisan de la mise en œuvre de la solution finale. Rudolph Lang ( son nom dans le livre) allait concevoir la plus grand machine de mort de l’histoire de l’humanité, par laquelle près de deux millions et demi de personnes, pardon d’unités, allaient passer. Lire la suite