[Cinéma] Exit & Abou Leila

Exit –  Rasmus Kloster Bro

Ce film Danois pourrait vous faire froid dans le dos. Une journaliste réalise le portraits d’ouvriers intervenant sur le chantier du métro de Copenhague. Hélas, sous terre, un dramatique accident se produit. Un incendie se déclare, et Rie, la journaliste, se retrouve bloquée dans un sas de décompression avec deux ouvriers interrogés plus tôt.  Ce film est un véritable survival de très grande qualité. L’expérience sensorielle s’avère particulièrement saisissante et immersive.  Qu’il s’agisse de la mise en scène, du son, de la réalisation ou des comédiens, tout dans ce huis-clos poisseux et angoissant ne laisse pas une seconde de répit au spectateur qui retient son souffle pendant toute la durée du film.  La tension monte crescendo jusqu’à un point d’orgue glaçant ! Je ne suis pas sure que l’on puisse qualifier  ce film de bon moment, mais il  est clairement réussi.  

Ce qui m’a donné envie de voir le film : La Bande-annonce


Affiche : @close-upmag.com

Abou Leila – Amin Sidi-Boumedine

Algérie 1994. En pleine tourmente terroriste qui frappe le nord du pays, et particulièrement Alger, un homme est tué par balle. En essayant d’arrêter l’assassin, un policier est lui aussi touché. Ensuite, nous suivons deux hommes qui parcourent le pays à bord de leur jeep. L’un des deux est sérieusement mal en point. Je ne vous en dis pas plus car tout l’intérêt d’Abou Leila est de nous livrer les informations au compte-goutte. Sachez simplement que vous serez parfois perdus dans des délires, ne sachant plus bien ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. J’ai aimé la réalisation, la mise en scène aux plans lents souvent magnifiques, rendant grâce à l’étendue désertique de la majestueuse Algérie. Je reprocherais à ce polar halluciné de faire durer inutilement son plaisir dans la dernière partie du film, ces quelques longueurs m’empêchent de le trouver pleinement percutant. Reste toutefois une oeuvre forte,  qui en dit beaucoup sur les syndromes post-traumatiques d’un pays blessé.   

Ce qui m’a donné envie de voir le film : L’affiche

Qu’avez-vous prévu de voir cette semaine ? Avez-vous entendu parler de l’un de ces films ? Est-ce qu’ils vous tentent ?

4 réflexions sur “[Cinéma] Exit & Abou Leila

  1. Pascale dit :

    Exit est une réussite bien différente des habituels survivals où c’est l’empathie envers les personnages qui dominent…

    Ce que tu dis d’Abou Leila est bien ce que la BA laisse supposer, des longueurs et un certain flou dans des paysages superbes… Mais je suis intriguée et tentée.

    • auroreinparis dit :

      Je serais curieuse d’avoir ton avis sur Abou Leila !

      Pour Exit, oui c’est super particulier, ça fait hyper réaliste en fait … j’avais du mal à respirer avant d’y aller (anxiété quand ns tiens …) mais ça m’a fait relativiser !!

  2. dasola dit :

    Bonsoir Aurore, pour voir Exit, il ne faut pas être claustro comme moi. Je crois que je serais morte d’une crise cardiaque. Sinon, du point de vue psychologique, c’est un film passionnant et le dernier quart d’heure est étouffant. Bonne fin d’après-midi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s