[Série] 3 bonnes raisons de voir : « Kingdom ».

Affiche de Kingdom série disponible sur Netflix (affiche Allociné)

Kingdom, Kim Eun-Hee et Kim Seong-hun

Vous aimez le cinéma coréen, les films de zombie, et l’époque médiévale ? Vous allez adorer. Et même si vous n’êtes pas fans de tout ça, ne boudez pas votre plaisir, venez visionner la nouvelle (elle date de Janvier, je suis un peu en retard) sensation Netflix. Dans un royaume rongé par la famine, une étrange maladie se répand, réveillant les morts, et les rendant assoiffés de chaire humaine. Sur fonds de tension politique et de bataille de trône, la pandémie se répand inexorablement.

1-Une esthétique quasi parfaite

Kingdom est une série composée de 6 épisodes. Chacun d’eux fait l’objet d’une esthétique léchée, maîtrisée, d’une grande beauté. Des plans, du ton de l’image jusqu’aux décors ou aux costumes, rien n’est laissé au hasard. Kingdom nous embarque dans une époque non clairement identifiée mais que l’on devine médiévale, période difficile, misérable, durant laquelle les élites politiques s’écharpent et magouillent pour le pouvoir alors que le peuple meurt de faim. La photographie est magnifique, avec ces scènes de massacre à la fois ultra gores et parfaitement exécutées, et les paysages grandioses magistralement filmés. Le réalisateur de cette série n’est autre que celui de Tunnel, Kim Seong-hun, et il signe encore une oeuvre tendue et très habile.

2- Un esprit typiquement Coréen

Première série originale Coréenne pour Netflix, le pari était osé, et risqué. L’univers du cinéma Sud Coréen a réellement une patte, un esprit, et l’on reconnait généralement son univers de réalisateurs en réalisateurs. Que Netflix s’en empare pouvait prêter à la méfiance, mais le défi est parfaitement relevé grâce à un réalisateur talentueux, et une idée originale de Kim Eun-Hee intéressante puisqu’elle mêle allègrement les genres. Il faut savoir que le zombie asiatique n’est pas le zombie Américain, une loque léthargique traînant ses savates en meute sur le macadam, attiré par le bruit et les odeurs. Non, le zombie Coréen a la patate, il court partout, très vite, il n’est jamais fatigué, il dévore tout ce qui traîne sur son passage. Autant dire qu’il a un potentiel d’épouvante illimité. 

3- Le film de zombie revisité

Comme je le disais la série est particulièrement intéressante grâce à son curieux et intelligent mélange des genres. Elle commence comme un film en costume, avec ses énigmes et ses magouillent politiques, sur un rythme plutôt lent, mystérieux. L’intrigue se met en place sans cahot, sans hâte, avec l’intensité du drame historique. Le Prince Héritier, interdit de voir son père alité, tentera de l’aider en découvrant ce qu’on lui cache. La tension commence alors à monter, pour aller crescendo au long des épisodes. Concrètement Kingdom n’est pas effrayant ni surprenant comme un The Walking dead, vous ne mourrez pas de peur dans votre canapé, mais il offre un mélange singulier, et très bien exécuté. 

Nombre de saison : 1 (une seconde en préparation)

Avez-vous vu cette série ? Est-ce qu’elle vous tente ? 

Publicités

5 réflexions sur “[Série] 3 bonnes raisons de voir : « Kingdom ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s