Revue ciné : Sully & Paterson

1Sully- Clint Eastwood : Il y a des années que je ne rate aucune sortie de Clint Eastwood, pourtant, celle-ci j’étais résolue à la bouder, d’une part parce que l’histoire ne m’intéressait pas, d’autre part car la bande annonce m’avait laissée de glace. Quelques mauvaises critiques venaient conforter mon choix. Et puis, dans mon entourage, il s’est dit que le dernier Eastwood était de belle facture, et un soir, je cédai et nous allions vibrer dans l’avion de l’incroyable pilote qui posa son avion en catastrophe sur les eaux glaciales de l’Hudson, le 15 janvier 2009.  Et j’en suis sortie conquise par la maîtrise absolue de la réalisation. Lire la suite

Publicités

Pizzebio, de la gourmandise bio et gluten free (Châtelet)

3A châtelet s’est installé il y a 8 mois, une pizzeria proposant une cuisine complètement bio, depuis la salade, jusqu’à la pizza, en passant par la pasta. Pour les intolérants au gluten et les curieux, la carte est également déclinée en version « Gluten free ». Passant par là un samedi midi, nous avons été attirés par la promesse de manger sain et bio, après quelques excès passés et en vue des excès à venir.  Ici, pas de viande, mais un peu de poisson, et des options complètement végan et sans gluten. Un petit paradis !  Lire la suite

Revue ciné : Manchester by the sea & Un jour sans fin

1Manchester by the sea – Kenneth Lonergan : Lee Chandler s’occupe, en tant que gardien, de plusieurs immeubles de Boston. Il traîne sa carcasse, se bat dans les bars, parle peu et parfois mal. Lorsque son frère, victime d’une énième attaque cardiaque meurt, le voilà qui retourne s’occuper des funérailles, et du neveu dont la mère s’est enfuie.  Projeté dans ses souvenirs, la caméra le suit dans ses hésitations : rester avec l’adolescent comme le père le souhaitait ? Ou trouver une autre solution, lui permettant de fuir de nouveau ? Manchester by the sea est de ce type d’oeuvre qui me laisse un sentiment mitigé, tant la longueur est, à mon sens, exagérée.  Lire la suite

Revue ciné : Music of strangers & Cigarettes et chocolat chaud

1Music of strangers – Morgan Neville : Si vous aimez la musique, que vous avez envie de voyager, ce documentaire est fait pour vous. Yo Yo Ma, violoncelliste virtuose, a eu l’idée, en l’an 2000, de rassembler des musiciens des quatre coins de la Terre, afin de mener un projet un peu fou : faire de la musique ensemble, avec leur culture et les instruments de leurs provinces d’origine. Ce projet s’est appelé le The Silk Road Ensemble, et le documentaire réalisé par Morgan Neville se propose de vous retracer sa création et de comprendre sa raison d’être. Si le documentaire manque parfois d’un fil conducteur, il ne manque jamais de cœur. Lire la suite

Le burger végétarien de chez MOA

1MOA est la boulangerie de Stéphane MOA, et je vous parle de la boutique d’à Issy Les Moulineaux. Le midi, les gens attendent dehors pour emporter une salade ou un sandwich. On y attend aussi pour manger un burger ou un plat chaud dans la petite salle du fond. Travaillant à côté, nous y sommes allés un midi, car j’avais une furieuse envie de dévorer le burger végétarien et ses frites maison. Alors,il vaut quoi ce burger veggie ? Lire la suite

Une fondue chinoise à volonté chez « Au ciel ».

1Après avoir passé quelques dimanches midi chez Shabu sha, spécialiste de la fondue japonaise, nous décidions de tester « Au ciel », un restaurant de fondue chinoise cette fois-ci, devant lequel nous passions régulièrement. Après nous être cassé les dents un soir où le restaurant était plein à craquer, je réservais pour un samedi midi. Le restaurant est avant tout fréquenté par la population chinoise de Paris ou de passage, ce qui en fait un lieu plutôt authentique.  Vous aurez le choix entre divers menus et spécialités, nous avons opté pour une fondue chinoise simple à 20,80€.  Lire la suite

Revue ciné : Demain tout commence & Premier contact

1Demain tout commence – Hugo Gélin : Un homme, plutôt bon vivant, se retrouve avec une gamine sur les bras du jour au lendemain, sa mère l’ayant déposé dans ses bras, et s’en étant allé sans se retourner. Déterminé à lui rendre l’enfant, Samuel part à Londres. A défaut de retrouver la maman, il trouvera une nouvelle vie, prenant plaisir à voir la petite fille grandir auprès de lui. Une comédie à la Française, avec un Omar Sy qui fait du Omar SY, c’est joli et plein de bonnes intentions, mais l’ensemble est un peu facile, avec un scénario particulièrement « tire-larmes ». Lire la suite

Délocalisation de la partie « Voyage » du blog

1Durant mes superbes vacances dans les Cyclades, l’idée m’est venue de délocaliser la partie « Voyages » de AuroreInParis, dans un blog consacré au voyage, histoire qu’AuroreInParis, reste à Paris. Je compte progressivement transférer les articles présents ici sur le blog : AuroreVoyage. Il sera aussi le témoin de mes nouvelles évasions, et de mes nouvelles envies.  Lire la suite

Revue ciné internationale : Ma’Rosa et Le disciple

1Ma’Rosa – Brillante Mendoza : Je croyais aller voir un documentaire, la réalisation caméra au poing et l’image de mauvaise qualité d’une Manille boueuse m’avait confortée. J’ai réalisé que j’avais en réalité vu un film de fiction dont le visionnage m’a laissée sceptique, autant sur la forme, plutôt pénible à suivre, que sur le fond. Ma’Rosa et son mari se sont faits arrêter pour trafic de drogue, et la police leur demande une somme exorbitante pour les laisser sortir. Brillante Mendoza, le réalisateur, met au premier plan la dénonciation de la corruption aux Philippines, mais le fait sans grâce. Lire la suite

Revue ciné : Le voyage au Groenland et La fille de Brest

1Le voyage au Groenland – Sébastien Betbeder : J’avais hâte de découvrir ce film, qui emmène le spectateur à l’autre bout de notre Terre, sur une banquise gelée, au sein d’un tout petit village de chasseurs inuits. Le père de Thomas a décidé de s’y installer 20 ans plus tôt, et l’y invite régulièrement. Ce dernier se résout finalement à se rendre dans ce village du bout du monde avec son meilleur ami, qui s’appelle lui aussi Thomas. J’ai beaucoup aimé ce film, tout d’abord pour les sublimes paysages de banquise qui dépaysent complètement. Lire la suite