Revue ciné internationale : Ma’Rosa et Le disciple

1Ma’Rosa – Brillante Mendoza : Je croyais aller voir un documentaire, la réalisation caméra au poing et l’image de mauvaise qualité d’une Manille boueuse m’avait confortée. J’ai réalisé que j’avais en réalité vu un film de fiction dont le visionnage m’a laissée sceptique, autant sur la forme, plutôt pénible à suivre, que sur le fond. Ma’Rosa et son mari se sont faits arrêter pour trafic de drogue, et la police leur demande une somme exorbitante pour les laisser sortir. Brillante Mendoza, le réalisateur, met au premier plan la dénonciation de la corruption aux Philippines, mais le fait sans grâce. Lire la suite

Publicités