Au ciné : Brooklyn Village & Kubo et l’armure magique

1Brooklyn Village – Ira Sachs : Un petit film d’1h25 léger, et qui nous emmène aux Etats Unis, dans une vie de quartier cosmopolite et florissante, voilà ce que à quoi je m’attendais. Mais que nenni. Attention, titre mensonger, le titre US, « Little men », est plus parlant. Une famille  de Manhattan emménage dans un charmant appartement au cœur de Brooklyn à la mort du grand père. Attenant à l’appartement, la boutique est louée à une gentille femme, très attachée au défunt, et à son petit local. Les deux familles ont chacun un fils, qui se lient d’amitié. Toutefois, le ciel viendra s’assombrir puisque les enfants du grand père décédé veulent augmenter considérablement le prix de la boutique, ce que n’acceptera pas la locataire. Lire la suite

Advertisements

Un Noël au cinéma : Les pingouins de Madagascar – de Simon J. Smith, Eric Darnell

7Vous connaissez tous « Madagascar » l’histoire de cette troupe d’animaux sauvages plus déjantés les uns que les autres. Vous vous souvenez aussi des quatre pingouins frappadingues? Ils reviennent en cette période de fête dans un spin off pas piqué des vers, en authentiques héros, en espions magnifiques pour sauver les pingouins mignons de la méchante pieuvre qui veut en faire des êtres moches pour que toute la population les déteste. Ils s’allient au groupe « Le vent du Nord », pour le meilleur et pour la rigolade! J’ai passé de très bons moments devant les trois « Madagascar », et j’avouais une légère hâte à découvrir cet opus consacré aux pingouins, comme l’opus consacré au Mignons de Gru qui doit sortir cet été. Lire la suite

Un week end au ciné : Mr Peabody et Sherman / Les 3 frères, le retour.

Mr Peabody et Sherman, les voyages dans le temps :

4Mr Peabody c’est un chien. Mais pas un chien comme les autres. Non ! Mr Peabody est un génie, un vrai génie ! Il a adopté un petit garçon, Sherman, un adorable enfant, curieux et intelligent, qu’il élève seul. Ils ont un fabuleux secret : une machine à voyager dans le temps. Malheureusement, Sherman a l’âge d’entrée à l’école, et c’est à ce moment là que leur équilibre va basculer. Sherman y rencontre une petite peste qui va lui en faire voir de toutes les couleurs, jusque dans l’Egypte ancienne ou la bataille de Troie. Je ne m’attendais à rien en allant le voir et pourtant j’ai été charmée. C’est un charmant moment que j’ai passé dans ce cinéma en compagnie de cette petite famille atypique, entre fraîcheur, humour et découverte. Lire la suite

Jack et la mécanique du cœur – Stéphane Berla, Mathias Malzieu

3J’étais curieuse de voir ce film d’animation, essentiellement pour la bande originale. Et je trouvais l’idée de départ plutôt astucieuse. Jack naît le jour le plus froid du monde, et son petit cœur est de glace. La sage femme un peu sorcière que sa mère est allée voir, remplace alors le petit cœur gelé par une mécanique d’horloge. Dans la nuit, la véritable mère s’en va, laissant le bébé au soin de Madame Madeleine. Du fait de son cœur fragile, Jack doit respecter trois règles dont celle de ne jamais tomber amoureux. Mais au premier tour en ville, il rencontre une jolie petite chanteuse à lunettes et c’est le coup de foudre. Il n’aura de cesse de la retrouver par tous les moyens, d’Édimbourg jusqu’en Andalousie. Lire la suite

Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar, et Stéphane Aubier

photo 3J’avais pas mal entendu parler de ce petit film d’animation sans trop prêter l’oreille aux critiques. Puis, me baladant sur Allociné, j’ai vu que les spectateurs comme la presse, lui donnaient plus de quatre étoiles, les avis presse étant absolument dithyrambiques. Je profitais du 1er janvier pour aller me faire ma propre opinion sur le sujet, dans une salle pleine d’enfants. Tirée de la Bédé  de Gabrielle Vincent, le réalisateur Benjamin Renner a adapté sur grand écran cette très jolie histoire d’amitié et de tolérance. Derrière ce scénario et ces mignons dialogues, se trouve Daniel Pennac , et l’on reconnait bien la patte de l’auteur, notamment dans son livre Cabot-Caboche. Lire la suite

Frankenweenie – De Tim Burton

A peine Dark Shadows sorti en DVD, que voilà le dernier né de Tim Burton livré sur nos grands écrans. Un film d’animation d’Halloween, crée en partenariat avec les studios Disney, en noir et blanc, et qui n’est pas sans rappeler dans les dessins notamment le fabuleux  » L’étrange Noel de Monsieur Jack« . Un dessin d’animation au scénario plutôt simple :  le petit Victor , féru de science et de cinéma, perd son chien Sparky adoré, fauché par une voiture alors qu’il tentait de rattraper la balle de base ball. L’histoire pourrait s’arrêter là mais … Lire la suite

Le magasin des suicides – Patrice Leconte

Jean Teulé avait écrit « Le magasin des suicides« , Patrice Leconte l’a adapté sur grand écran sous forme de dessin animé. Ce film se trouvait tout au sommet de mes favoris, il me fallait absolument le découvrir le plus vite possible. Je me rendais donc dimanche à l’UGC Bercy, et une première mauvaise surprise m’attendait : ce gentil film d’animation ne pouvait se visionner qu’avec des lunettes 3D. Une migraine, un euro, et 1h25 plus tard, je sortais de la salle de cinéma à demi convaincue. Lire la suite

Rebelle des Studios Pixar

Le dernier flm d’animation des studios Pixar, nommé Rebelle, vient de sortir dans les salles. Je n’avais pas lu le synopsis et me rendait donc dans la salle obscure sans aucune idée de du scénario. Le film raconte l’histoire d’une jeune princesse à l’époque médiévale dont la mère se met en tête de parfaire l’éducation en vu de la marier à l’un des seigneurs du Royaume. La Reine n’a de cesse de penser au maintien de la paix dans le royaume tandis que la môme ne rêve que de liberté, et de vivre ses passions d’adolescence. Alors qu’elle s’oppose violemment à sa mère, elle verra se réaliser un vœux maladroit, mais, consciente de son erreur, Mérida mettra tout en œuvre pour mettre fin à la malédiction. Lire la suite

Y’a comme un lézard !

Rango –  Gore Verbinski ( réal du Pirate des Caraibes)

En ce dimanche ensoleillé, je ressentis le besoin irrépréssible de me terrer dans une salle obscure, histoire de rigoler un peu. Je choisis le dessin animé Rango. Un joyeux caméleon, vivant jusque là dans un terrarium familial, protégé du monde et de ses cruautés, la tête nichée dans un univers romantique , créateur de scénarios audacieux , va connaitre une plongée brutale dans le monde réel. Jusque là il demeurait en compagnie d’un poisson en plastique, et d’un tronc de poupée auquel il restait par miracle un bras. Ses seuls amis, des objets … Lire la suite