Good luck Algeria & Démolition

1Good luck Algeria – Farid Bentoumi: La bande annonce ne me disait rien qui vaille. Pourtant, quelques critiques m’ont incité à donner sa chance à cette comédie relatant la participation, au nom de l’Algérie, d’un ingénieur grenoblois aux Jeux Olympiques de 2006. Ayant perdu un gros contrat, l’entreprise de ski fondé par lui et son associé cinq ans plus tôt risque de disparaitre. Refusant cet échec et la perspective de revendre leur « bébé », Duval imagine quelque chose de fou, faire concourir son associé Zitouni à l’épreuve de ski de fond, histoire de se faire de la pub, de buzzer et de repartir.

A l’origine c’est une histoire d’amitié, de pari fou, d’entreprise. Au fil du film, le propos évolue vers le thème des racines, de son rapport à sa terre d’origine, de la double culture, de la fierté nationale, et tout ceci avec délicatesse et optimisme. Il y a peu être trop de thèmes pour un seul film, pourtant Good luck Algeria donne le sourire grâce à une belle énergie et un casting sans faute : Sami Bouajila convaincu et convaincant, Franck Gastambide drôle et léger,  et surtout Bouchakor Chakor Djaltia, octogénaire attendrissant dans le rôle du père de Zitouni. Et en plus, tout est tiré de faits réels ! Un film qui fait du bien, tout simplement.

1Démolition – Jean Marc Vallée : De C.R.A.Z.Y en 2006 à Dallas buyer Club, en passant par Café de Flore, Jean Marc Vallée a su me séduire par une réalisation très personnelle, et l’esquisse de personnages très tourmentés, fragiles, cabossés par la vie. Seul son dernier opus trop taillé pour les festivals internationaux m’avait laissé sur ma faim (NDLR: il s’agit de Wild). J’avais le secret espoir de retrouver dans « Démolition »  des personnages complexes et un traitement très personnel du sujet du deuil. Davis, banquier d’affaires, vient de perdre sa femme. Depuis, il agit très étrangement et n’a versé aucune larme. Par exemple, il écrit régulièrement au service client d’un fabricant de distributeurs automatique et entrera dans la vie de celle qui lui répond.

Démolition est un film à la fois tragique et émouvant, unique en son genre, dérangeant mais construit autour d’une réflexion profonde sur le travail de deuil. J’ai retrouvé dans ce film l’émotion ressentie dans Café de Flore, une vision singulière, et une réalisation soutenue de bout en bout par la musique. Jake Gyllenhaal m’a bluffée, s’enfonçant dans un délire de plus en plus extravagant, jusqu’au déclic. Ce film a fait l’objet de critiques très négatives, notamment à cause de ce personnage difficile à suivre. Très personnellement, je le situe comme l’atout majeur du film, le comédien réalisant une véritable performance. Il en est le pilier autour duquel se construit une œuvre particulière, originale et bouleversante.

Et vous, quels sont les films que vous avez prévu au programme de ce weekend ?

Publicités

8 réflexions sur “Good luck Algeria & Démolition

  1. Audrey dit :

    Jake Gyllenhaal fait vraiment partie des meilleurs acteurs de sa génération ! Quel que soit le film, il est toujours étonnant !
    J’aime bien le réalisateur de Démolition mais le thème ne me tente pas plus que ça… même si je pense que j’irai voir le film ce weekend malgré tout ! Et en effet, j’ai vu que la presse n’avait pas été tendre mais je ne suis pas allée voir dans le détail !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s