Café de Flore – Jean Marc Vallée

Vanessa Paradis nous revient au cinéma dans la peau de la mère d’un petit garçon plein de vie, né avec un chromosome de trop. Un trisomique 21 en l’année 1969. En France. En parallèle, nous suivons l’histoire d’un homme ( Antoine) de Montréal, DJ , et qui a l’air d’avoir une vie de rêve avec sa nouvelle poupée blonde à la peau laiteuse, ses deux filles et des finances très correctes. Ils vivent en 2011.

En suivant ces deux histoires, séparément, on avance dans l’univers de chacun, découvrant leurs douleurs au fur et à mesure du film. On ne comprend pas dès le début, le réalisateur tire assez subtilement les ficelles qui dévoilent les connexions entre les personnages. Ensuite, on comprend le lien entre les deux histoires, en 1969, et en 2011. Puis les deux histoires s’entremêlent avec des plans de l’une dans l’histoire de l’autre.

L’idée c’est qu’il faut parfois plusieurs vies pour laisser partir ceux qu’on aime …

Je suis sortie bouleversée.

Par l’idée même de retrouver les siens dans d’autres vies, ce qui expliquerait parfois les liens forts que l’on tisse avec certaines personnes. C’est un peu magique, un peu mystique et totalement inattendu. Ensuite, je suis particulièrement touchée par les thèmes, la trisomie, l’amour de ta vie qui s’en va pour retrouver son âme sœur, tu comprends qu’il t’échappe, qu’y a t’il à faire ?  A noter que Vanessa Paradis est excellente en mère protectrice et possessive, que et la musique qui sous-tend tout le film rend l’ensemble enivrant. C’est bancal, parfois un peu longuet, parfois même énervant. Peut être trop ambitieux? Mais l’essentiel est là, je suis sortie de la salle de cinéma les jambes coupées.

Une mention spéciale au petit Marin Gerrier dans le rôle de Laurent. Très drôle, très juste , un grand acteur ! ( Malheureusement il aura du mal à trouver d’autres rôles que celui de trisomique ….)

Jean Marc Vallée avait déjà réalisé C.R.A.Z.Y sorti en 2006, un portrait de famille décapant cis dans les années 60. A voir pour le ton fou, et surprenant . Certainement moins ambitieux ke Café de Flore, mais plus aboutit.

6 réflexions sur “Café de Flore – Jean Marc Vallée

  1. Fanny dit :

    intéressant de lire ton avis sur ce film. Pour ma part je n’ai pas du tout été embarquée, j’ai trouvé ça complètement allumé, tiré par les cheveux surtout sur la connexion entre les deux histoires… même si les acteurs sont bien, vraiment, je n’ai rien compris. et je suis restée de marbre

    • auroreinparis dit :

      Ce film me touchait à double titre. J’ai été bouleversée parce que ça tire sur des cordes sensibles. En + je crois à la réincarnation. Si tu n’as pas ces points là d’acquis, je comprends que tu restes de marbre !

  2. Audrey dit :

    Comme j’avais adoré Crazy et que j’adore Vanessa Paradis, je pense que je vais aimer ce film ! Vu d’ici, il a l’air d’être un peu particulier. Je ne sais pas si je crois à la réincarnation d’ailleurs, mais le temps d’un film, je veux bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s