Une visite aux falaises d’Etretat.

1Un petit week end en Normandie m’a donné l’occasion de découvrir les pittoresques falaises d’Etretat, situées quelque part le long des 140 km de la fameuse Cote d’Albâtre mondialement connue pour sa beauté sauvage. J’avais déjà parcouru cette plage connue pour ses galets, et la vue sur les falaises, mais c’était déjà de vieux souvenirs datant de l’enfance. J’étais donc ravie de les revoir à l’âge adulte, et, pour être honnête, je ne m’attendais pas à un spectacle si superbe, extraordinaire, magnifique et j’en passe. Arrivées dans la ville d’Etretat vers 14h30, nous en sommes parties aux alentours de 19h30 après avoir visité les deux versants des falaises, lézardé au soleil sur la plage, tenté de nous baigner dans une eau glaciale et avalé un snack sur l’une des brasserie du bord de la plage. Plutôt que des palabres, je vous propose des images : Lire la suite

« Chacun ses gouts », une enseigne de Frozen yaourt.

2J’ai découvert le Frozen yaourt lors d’un voyage à Berlin, j’avais adoré le concept. Un pot de yaourt glacé et des toppings au choix, fruits, éclats de chocolat et autres petites réjouissances. J’ai découvert très récemment l’enseigne « Chacun ses goûts » par le biais de la boutique située à Montorgueil. On est accueilli par un jeune homme qui nous explique avec plaisir son concept. C’est simple, c’est 2,40€ les 100 grammes. A partir de là vous choisissez la ou les glaces de votre choix parmi les goûts suivants : nature, coco, cassis et fruits exotiques, ce jour là, mais les parfums peuvent varier. Ensuite vous vous servez vous-même parmi les morceaux de fruits, de spéculoos, de biscuit, d’éclat de chocolat … Tu as compris, tu paies au poids. Lire la suite

Triple alliance – Nick Cassavetes

2Une fois de plus, je cherchais une comédie légère pour un dimanche après midi pluvieux. Après un premier essai vers 16h, et une séance complète, je retentai ma chance à 18h pour voir « Triple alliance« , qui me semblait être la comédie de filles par excellence. L’affiche laissait entendre que j’allais passer un bon moment avec un trio d’actrices hots et drôles. Pour autant, je n’y allais pas sereine, redoutant le pire de la comédie romantique, surtout avec un pitch pareil : deux maîtresses trompées s’allient avec l’épouse pour ruiner le mari volage et menteur. Cela promettait d’être bourré de clichés, de grosses ficelles et je m’installais donc dans la salle sans grande conviction. Lire la suite

Meisia, un bar à jeux à Belleville

5Idéal pour un dimanche pluvieux ? Le bar à jeux. Il en existe quelques uns dans Paris, et je décidais de tester un endroit que connait bien l’un de mes amis. Je n’y avais encore pas eu l’occasion de m’y rendre mais c’est chose faite, j’ai découvert « Meisia« . Cet endroit ne paie vraiment pas de mine. De dehors, on aperçoit des montagnes de jeux de société, et lorsque l’on passe le pas de la porte, c’est un lieu simple, quelques banquettes, une table ronde à l’entrée, et des joueurs hilares ou concentrés. Partout, tout autour, des jeux de société de toutes sortes, et beaucoup de nouveautés. Les jeux sont en excellent état d’ailleurs. Lorsque je suis arrivée, le patron expliquait le principe d’un jeu, je me suis glissée à la table. Lire la suite

Fastlife – Thomas Ngijol

2Fastlife c’est l’histoire de Francklin Ebagé, un ancien champion Olympique, il avait gagné la médaille d’argent. Huit ans plus tard, c’est un looser, intéressé seulement par ses chaussures de sport et l’idée de se montrer, de se pavaner. Niveau sportif il  n’a jamais plus guère brillé depuis. Pourtant, l’ancien athlète de haut niveau se met en tête d’aller reconquérir l’or Olympique. Et entre ses crises de nerfs et son immaturité malgré ses 34 ans, ce n’est pas gagné. Fastlife est le premier film de Thomas Ngijol en tant que réalisateur, il est à la fois derrière la caméra, et devant, dans le rôle du personnage principal. J’étais très curieuse de découvrir ce film qui promettait d’être hilarant … Lire la suite

Du goudron et des plumes – Pascal Rabaté

2J’ai eu envie de voir ce film pour le titre, pour les couleurs de l’affiche et surtout parce que j’avais beaucoup aimé « Les petits ruisseaux ». La bande annonce de celui-ci ne m’enthousiasmait pas plus que ça, mais je me décidais tout de même. Christian est un homme seul, commercial toujours sur les routes, menteur, escroc, prêt à tout pour faire du chiffre. Il a une petite fille, mignonne comme un cœur qui  se lie d’amitié avec une jolie blonde. La maman de la jolie blonde est enceinte. D’un père disparu. Elle n’a jamais eu beaucoup de chances avec les hommes. L’histoire de ce film, c’est la rencontre de ces deux solitudes. Lire la suite

Ces films dont j’aurais pu me passer

2Une envie subite de cinéma à 21h45, et hop, me voilà entrée dans mon MK2 de quartier. Au choix, un film d’animation « Dragons 2 » ou ce film, avec deux têtes d’affiche « Duo d’escrocs« . N’ayant pas envie de voir un film d’animation, je choisissais de suivre les aventures de ce couple, enfin de ces ex-époux, qui détestent les mariages et sont respectivement allergiques aux fleurs et aux chats. Monsieur est chef d’entreprise. Madame est prof. Ils ont tous les deux une belle maison,et sont tous les deux seuls. Un beau matin, Monsieur se trouve à la porte de son entreprise, un fonds de pension ayant fait couler la boite purement et simplement. C’est en annonçant à son ex-femme qu’ils n’ont plus rien, que toutes leurs économies se sont envolées que leur vient à l’idée saugrenue d’aller trouver le président du fonds de pension, lui même. Et les voilà partis pour … Paris et d’incroyables aventures. Incroyables mais totalement incohérentes, cousues de fil blanc et longues … Lire la suite

Big bad wolves – Aharon Keshales et Navot Papushado

2Le film était recommandé par Tarantino lui même, se trouvait dans la sélection de Filou et avait les faveurs de mon amie, je n’ai pas résisté aux sirènes qui m’encourageaient à aller le voir. Et grand bien ma pris. J’ai pris une énorme claque, de celle qui font te souvenir longtemps d’un film. Interdit au moins de 16 ans et comportant des scènes cruelles, notamment de torture, j’avoue n’avoir pas été très rassurée, et avoir hésité jusqu’au bout à filer dans une autre salle. Mais heureusement, je suis restée. Ce film Israelien raconte l’histoire d’un flic, qui poursuit un suspect de pédophilie et de crimes odieux sur plusieurs enfants. Il se montre violent avec le suspect et se trouve démis de ses fonctions, mais peu importe, coûte que coûte, il en fait une affaire personnelle. C‘est l’histoire de ce suspect, déjà presque reconnu coupable alors qu’il ne cesse de clamer son innocence. Enfin, il y a le père de la dernière enfant retrouvée, qui se met, lui aussi à la recherche du suspect pour lui soutirer une information cruciale, mais où se trouve donc la tête de sa gamine ? Lire la suite

Boire un verre à La planque – Rue de choiseul

3Un samedi en fin d’après midi sur la Terre, je cherchais un bar dans le coin d’Opéra. Après m’être approchée de quelques enseignes hors de prix et sans intérêt Boulevard des Italiens, je me dirigeais vers le Passage Choiseul quand apparu La Planque qui proclamait que c’était l’Happy Hour ! Et comme j’avais très envie de passer une heure ou deux heureuses, je décidais de choisir ce lieu pour ce verre. Un Monsieur très poli et élégant m’accueillit à l’entrée. Dedans, j’étais seule au monde, absolument seule dans le décor d’un repère de faux monnayeur. Au plafond des liasses de billets de 500€, une machine à fabriquer les billets, des cartes en forme de Pascal ! Je me sentais immédiatement à l’aise dans cet endroit pour attendre la personne que j’avais conviée. Lire la suite

Albert à l’Ouest – Seth Mac Farlane

2Vous vous souvenez de Ted ? Le nounours vivant terriblement trash, playboy et ivrogne qui nous avait fait hurler de rire ? Son créateur revient avec une nouvelle comédie déjantée « Albert à l’Ouest ». Une drôle de manière de raconter le côté obscur et noir du Far West, de la vie de ces pionniers qui vivaient dans des conditions extrêmes pour dompter une terre sauvage et cruelle, entourés par des dangers plus terrifiants les uns les autres, à commencer par les autres êtres humains. Dans la ville de « Vieille branche » vit un éleveur de moutons un poil naïf, très amoureux d’une jeune femme aux grands yeux. Lorsqu’elle le plaque, la déprime le gagne. Lire la suite