Baby sitting – Philippe Lacheau

3Envie de me détendre, envie de me marrer, la pluie dehors, la capitale noyée sous le brouillard? Rien de mieux que le réconfort d’une salle de cinéma. Après avoir vu Philippe Lacheau parlé de son film dans « Touche pas à mon poste », et avoir lu quelques bonnes critiques, je me suis dis que j’irais bien voir cette comédie à la sauce Projet X. Franck travaille à l’accueil d’un grand éditeur spécialisé dans la BD, avec le secret espoir, un jour, de pouvoir présenter ses planches à son patron, qui l’ignore cordialement depuis ses débuts. Qui l’ignore jusqu’au jour où sa baby sitting, agressée et blessée, ne peut garder son fils. Et bam, Franck se retrouve embauché comme baby sitter chez son patron, pour garder leur abominable morveux. Le début d’une longue, très longue soirée. Lire la suite

Publicités

States Of Grace – Destin Cretton

2En cherchant l’horaire d’un autre film, j’ai vu l’affiche de celui-ci. Et je me suis dis que si j’avais un peu de temps, j’irai. Chose faite, et j’en suis ravie. L’affiche est solaire, et même si je n’avais absolument aucune idée de quoi parlait ce film en entrant dans la salle, je suis rentrée dans le sujet dès les premières images. On commence par suivre un jeune homme, dont c’est vraisemblablement le premier jour de travail. Un autre raconte le jour où il a commencé lui aussi, son deuxième jour précisément, où il s’est mis à suivre un jeune fugueur avec une terrible envie d’aller aux toilettes. Puis une femme arrive. Leur supérieur. Elle a quelque chose de spécial. Je me suis attachée à ce personnage dès le début. Elle, c’est Grace. Elle est éducatrice dans une structure d’accueil pour jeunes défavorisés, maltraités par la vie, et surtout par leurs géniteurs. Des enfants cabossés physiquement et intérieurement. Lire la suite

Le musée imaginaire d’Henri Langlois – à la Cinémathèque

2Pour célébrer le centenaire de sa naissance, la cinémathèque rend hommage actuellement, et ce jusqu’au 3 août, à celui qui l’a crée, Henri Langlois. A voir les affiches dans le métro, j’avais mis cette expo sur ma To do liste, et j’ai eu l’agréable surprise d’obtenir une contremarque grâce à MK2. J’allais donc découvrir l’exposition le lundi de Pâques après midi, vers 16h pendant que d’autres cherchaient les œufs en chocolat. L’affluence était très raisonnable, on ne se marchait pas trop dessus, et ce fut plutôt agréable de déambuler dans cette cinémathèque, que je ne connaissais pas de l’intérieur. Henri Langlois est une figure célèbre dans le milieu du cinéma, et pourtant, il m’était inconnu. Lire la suite

Larry Benzaken dans « L’humour noir me colle à la peau »

269d649284cea10271076601c45b91efDécouvert sur un plateau d’humoristes, l’Underground comedy club, j’ai tout de suite accroché au Style de Larry. Veste noire, T shirt noir, pantalon noir, peau noire, cheveux noirs et … humour noir.  Et une de ces élégances dans le texte ! Larry est un poète de l’humour, avec un cynisme à tout épreuve subtilement emballé de mots qui vont si bien ensemble. Son personnage misogyne, détestable à souhait va très loin dans ses propos mais l’humoriste assène ses horreurs avec  une grande maîtrise de la langue française. Il faut tendre l’oreille pour ne pas en perdre une miette, se laisser bercer par sa manière déclamatoire et savourer les belles phrases, en prose comme en vers, qui sortent de sa bouche. Il te parle des femmes, beaucoup. De la Capitale la nuit, cet insane comédie humaine, de son ex copine qui n’a pas compris son génie, cette conne, et de celle à qui, une nuit, il a fait un enfant. Je vous invite à le découvrir tous les mardi à 20h au Sonart. Lire la suite

Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ? – Philippe de Chauveron

2« Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu » a bénéficié d’une large couverture médiatique. On a eu le droit bien souvent à la bande annonce, qui me semblait gonflante, à force. Je n’étais pas sure de vouloir le voir, j’avais plutôt peur d’assister à un ramassis de clichés. En effet, voici le topo: un couple de bourgeois tourangeaux a marié trois de ses quatre filles à des hommes issus de l’immigration. On y trouve le juif, l’arabe et le chinois. Toute la famille espère que la petite dernière épouse un catholique. Et ils vont être exaucés ! Ce film était un pari très risqué, soit de virer dans l’humour communautaire, soit verser dans un humour raciste bien qu’enrobé de précautions. Lire la suite

San Remo, une pizzeria à Pereire – Paris 17ème

2Une fois n’est pas coutume, je m’aventurais dans le 17ème pour dîner, à Pereire pour être précise. Sans aucune idée préconçue, je me suis dirigée vers cette pizzeria qui avait l’air sympathique et pleine de monde. Une ambiance chaleureuse, une carte alléchante et il ne nous en a pas fallu plus pousser la porte. La décoration n’a rien de très spécial, si ce n’est que le passe plat est situé au milieu de la salle de restaurant ce qui permet de voir arriver les plats et met l’eau à la bouche. A mon grand désarrois nous sommes les seuls à ne pas avoir eu doit au gressin, ces petits pains allongés et secs originaires de la région de Turin que j’apprécie beaucoup. J’étais donc de mauvais poil pour commencer mon repas. Mais passons à la carte. A la carte, des pizzas, des entrées (certaines bien Italiennes comme la burrata, d’autre bien moins comme les oignons rings), des salades, des pâtes, des carpaccios et même des burgers et un fish and ship. Je vous avoue qu’on trouve donc un peu de tout, et l’on sait pertinemment que ce n’est jamais très bon signe … Lire la suite

Tom à la ferme – Xavier Dolan

2J’ai beaucoup entendu parler de ce réalisateur, jeune prodige, 25 ans et 4 films à son actif. J’avais été tentée par son dernier, « Laurence Anyways » mais l’ai manqué, hasard de calendrier, j’imagine. Me voici bien installée pour découvrir le cinéma de Dolan. Dans la salle, environ 80% d’hommes, quelques couples de filles, et quelques nénettes, comme moi. Lors de la pub pour TF1 (ridicule, au passage), il a été intéressant de voir le public réagir de manière assez spontanée et ironique « Bravo TF1 », nous étions donc bien dans un public Télérama. Ceci correspond parfaitement à ce que j’attendais. Et voici que sur l’écran apparaît un blondinet aux cheveux fous, qui fonce dans sa voiture à travers la campagne, sur la chanson « Les moulins de mon cœur », revisitée. Immense émotion qui m’étreint d’entrée de jeu entre ces plans et les mots griffonnés sur un mouchoir puis jetés sans pitié. Lire la suite

Apprenti gigolo – John Turturro

2Ce film avec Woody Allen, de et avec John Turturro m’intriguait grandement. Quand je voyais passer la bande annonce au cinéma, je me répétais que j’irai le voir, et il était donc en bonne place dans ma liste des films attendus. Et puis, à sa sortie, mon enthousiasme est retombé, j’ai lu des critiques plus que mitigées, puis des bonnes, j’étais curieuse, mais attendais l’occasion. Et l’occasion m’étant donnée, j’allais m’installer dans l’une des nouvelles salles de l’UGC Châtelet pour me forger ma propre opinion sur ce film. C’était hier, et encore aujourd’hui, je ne sais pas bien que penser.  Est-ce l’histoire d’un homme, qui, poussé par un ami se livre à des activités de prostitution haut de gamme ? Est-ce l’histoire d’une femme, veuve et juive, qui trouve enfin la force de se libérer et d’aimer de nouveau ? Est-ce l’histoire de ce petit homme bouillonnant, heureux époux d’une beauté Africaine et qui rapproche les êtres ? Lire la suite

La crème de la crème – Kim Chapiron

2Je connais le nom de Kim Chapiron, notamment comme créateur du collectif de Kourtrajmé avec Romain Gavras mais je n’avais jamais rien vu de lui, pas même son premier film « Sheitan« . J’étais en revanche très curieuse de découvrir son troisème long métrage «  La crème de la crème » qui relate l’histoire de trois jeunes étudiants de la plus grande Business School d’Europe, qui, sous couvert de remonter la côte de leur copain pour l’aider à coucher, vont développer un véritable réseau d’escortes. Une fille, une AD, admise sur dossier, deux garçons, l’un pas très beau, l’autre bien né et membre du BDE. Les sujets de ce film sont pour l’essentiel, l’amour, le sexe et l’image que l’on renvoi dans la société, le réseau et la place que l’on se fait. L’idée est que les relations entre filles et garçons n’échappent pas à la loi du marché, que tout s’achète et tout se vend, y compris le corps et le sexe. Voilà comment l’élite de demain se transforme en proxénète. Lire la suite

Cavalcade – Bruno de Stabenrath

2S’il y a une chose que j’aime bien , quand je dois faire de la place chez moi, c’est amener mes livres chez Bolinier. Ils les reprennent pour une bouchée de pain, mais peu importe, car ce que j’aime le plus, après, c’est de fouiller dans les rayonnages et repartir avec deux fois plus de livres que ceux déposés. Lors d’une de ces razzias, je suis tombée par hasard sur ce livre dont la couverture m’a intriguée et attirée. Une femme en talons aiguille, des jambes fatales, et les fesses posées dans un fauteuil roulant. Couverture dégradée bleue, et ce titre Cavalcade. Après avoir lu la 4ème de couverture en diagonale, je l’ai glissé dans mon sac. Grand bien m’en a pris. C’est l’histoire de Léopold Champollion, un mec de la jet set, comédien, chanteur, musicien, amateur de femmes, et sérial lover. Un jour de mars 1996, sa vie bascule sur une route nationale en compagnie de Gwendoline, sa dernière conquête. Dans l’accident il a perdu ses jambes et ses mains, et au delà de ça, sa vie d’avant. Bienvenu dans le monde de la tétraplégie, un monde de douleur et de batailles. Lire la suite