Larry Benzaken dans « L’humour noir me colle à la peau »

269d649284cea10271076601c45b91efDécouvert sur un plateau d’humoristes, l’Underground comedy club, j’ai tout de suite accroché au Style de Larry. Veste noire, T shirt noir, pantalon noir, peau noire, cheveux noirs et … humour noir.  Et une de ces élégances dans le texte ! Larry est un poète de l’humour, avec un cynisme à tout épreuve subtilement emballé de mots qui vont si bien ensemble. Son personnage misogyne, détestable à souhait va très loin dans ses propos mais l’humoriste assène ses horreurs avec  une grande maîtrise de la langue française. Il faut tendre l’oreille pour ne pas en perdre une miette, se laisser bercer par sa manière déclamatoire et savourer les belles phrases, en prose comme en vers, qui sortent de sa bouche. Il te parle des femmes, beaucoup. De la Capitale la nuit, cet insane comédie humaine, de son ex copine qui n’a pas compris son génie, cette conne, et de celle à qui, une nuit, il a fait un enfant. Je vous invite à le découvrir tous les mardi à 20h au Sonart.

Larry Benzaken a un fort potentiel et une qualité littéraire indéniable, un style hybride. Avec de la vanne très subtile. C’est drôle aussi quand il quitte le côté théâtral et déclamatoire de son texte pour se mettre en situation. Il est fascinant et je suis restée scotchée. Il peut encore aller plus loin dans l’humour noir, car malgré des horreurs débitées avec talent, on n’arrive pas à le prendre pour un salaud ou à détester ce personnage pourtant si détestable, si imbu de lui même. Il y a des instants pour souffler, où délaissant quelques instants les jeux de mots et les vers, il interprète des personnages, c’est assez fugace, mais ça donne du rythme et ça repose les neurones trois minutes !    

J’ai eu à la fois l’impression qu’il me lisait un livre, qu’il me narrait une histoire, qu’il me racontait des blagues, qu’il me dessinait un univers et qu’il me dégourdissait l’esprit. Un spectacle bon pour le moral dans notre monde qui va si mal, notre monde qui se morfond, donnons lui de l’humour noir, donnons lui du Larry Benzaken, faisons le se moquer de lui même ! Ne t’attends pas à de l’improvisation, ne t’attends pas à des interactions, Larry ne te demandera pas si la fille à tes côtés est ta mère ou ta copine, ni si tu as déjà couché avec elle. Il attaque bille en tête, et entre directement dans son personnage. Il ne va pas chercher le rire, ni la vanne à la seconde. Il installe son histoire dans laquelle il embarque son public au gré de sa narration. Du coup, parfois des phrases longues, beaucoup de narration, et des chutes pas toujours spectaculaires. Mais nul besoin de spectaculaire dans la chute humoristique puisque toute la narration est captivante. Il se place un peu à contre courant des codes du stand up actuel.

Alors non, tout n’est pas encore parfait. C’est son premier spectacle, il le joue depuis un mois, le perfectionne le mardi en jouant devant nous, et sur les scènes ouvertes. Cependant, si vous avez envie d’un one original, entre le théâtre et le stand up, courrez voir Larry au Sonart, le Mardi à 20h.

C’est où ? Le Sonart – 55 rue Pigalle – 75017 Paris. Métro Pigalle.

Tarif : conso obligatoire ( + 2€ par rapport au tarif habituel) + Chapeau pour l’artiste.

Publicités

4 réflexions sur “Larry Benzaken dans « L’humour noir me colle à la peau »

  1. filou49 dit :

    tiens je l’ai rencontré Larry Benkazen ce soir dans un festival d’humour où j’étais dans le jury et en retrant chez moi je suis tombé sur ton article, c’est marrant… bon ce soir j’étais le seul à le défendre j’ai été le seul à etre sensible à sa plume et son amour pour la littérature..et j’ai pu lui parler qq minutes le type fait très sympa et très humble.merci pour ton article on est au moins qq uns à le défendre..

    • auroreinparis dit :

      Le seul ? Quel dommage … il a une plume très littéraire, ce n’est peut être pas donné à tout le monde … Je l’ai connu en jouant moi même et il m’avait donné pas mal de conseil, c’est vraiment une personne agréable.

  2. filou49 dit :

    disons que c’était un festival axé à fond humour et c’est plus un auteur qu’un humoriste pur et dur… on recherchait avant tout de l’efficacité comique visuelle ou avec les dialogues.. enfin la délibération du jury m’a bien frustré je t’avouerai car les jeux étaient faits avant meme le début mais bon :o) je ne savais pas que tu jouais aussi c’est super ca…je tourne autour de mon coté mais je me suis pas encore lancé..

    • auroreinparis dit :

      Pas facile de se lancer et pour ma part j’ai arrêté car c’est chronophage et pas toujours facile de se présenter devant un public, surtout quand on a plus trop la foi en son texte. Pour Larry c’est en effet un auteur, mais d’autres avec une plume ciselée ont réussi, alors je le lui souhaite également 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s