States Of Grace – Destin Cretton

2En cherchant l’horaire d’un autre film, j’ai vu l’affiche de celui-ci. Et je me suis dis que si j’avais un peu de temps, j’irai. Chose faite, et j’en suis ravie. L’affiche est solaire, et même si je n’avais absolument aucune idée de quoi parlait ce film en entrant dans la salle, je suis rentrée dans le sujet dès les premières images. On commence par suivre un jeune homme, dont c’est vraisemblablement le premier jour de travail. Un autre raconte le jour où il a commencé lui aussi, son deuxième jour précisément, où il s’est mis à suivre un jeune fugueur avec une terrible envie d’aller aux toilettes. Puis une femme arrive. Leur supérieur. Elle a quelque chose de spécial. Je me suis attachée à ce personnage dès le début. Elle, c’est Grace. Elle est éducatrice dans une structure d’accueil pour jeunes défavorisés, maltraités par la vie, et surtout par leurs géniteurs. Des enfants cabossés physiquement et intérieurement.

Quel claque ! Ce film c’est une histoire d’amour, entre un homme et une femme, mais aussi d’une femme envers de jeunes martyrs. Elle y met toute son âme. Et puis, en elle grandit la vie. Une vie qui semble la rendre folle, la ronger, elle s’enfonce dans une déprime que son amoureux, le garçon barbu qui travaille avec elle, ne peut comprendre. Il faut dire que Grace, elle a déjà été enceinte, et que ce fut le plus grand traumatisme de sa vie. Ces jeunes sont un miroir, et ce miroir lui reflétera plus particulièrement sa propre image avec une jeune fille fraîchement débarquée, qui se taillade les veines et pique de telles crises de nerf qu’elle en a même mordu un ancien éducateur.

C’est un véritable petit bijou d’émotion, mais aussi d’humour. Il y a une formidable énergie qui se dégage de là, des personnages, enfants comme éducateurs, et une fureur de vivre qui perce dans le mal être. J’ai trouvé la réalisation subtile, fine et intelligente, mettant en exergue les sentiments des personnages. Les comédiens sont eux même formidables, magistraux et très justes. Malgré une vraie sensibilité, et sur un sujet délicat, le film fait passer un message très touchant, sans jamais céder à la facilité, ni verser dans le pathos. Il y a des scènes très émouvantes, mais jamais mièvres, j’ai été bousculée, émue, et même bouleversée. Et puis j’ai ris aussi, parce que dans toute cette misère et cette tristesse qui colle à la peau, il y a aussi de la beauté et des moments très drôles. Je l’ai trouvé lumineux et plein d’espoir.

Voici une très belle découverte cinématographique de ce printemps. Un film Américain beau, brillant, généreux qui m’aura fait connaitre Brie Larson, personnage principale qui porte en grande partie le film sur ses épaules.

Publicités

12 réflexions sur “States Of Grace – Destin Cretton

  1. céline dit :

    Je n avais pas fait trop attention à ce film mais la critique de Mylittlediscoveries m’a donné envie de tenter l’aventure et la tienne confirme qu’il faut vraiment que j y aille 🙂

  2. Audrey dit :

    Je ne sais pas si je vais pouvoir le voir prochainement mais je garde le titre sous la main…. ta critique me fait envie, d’autant plus que j’en ai aussi lu du bien ailleurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s