Jappeloup – de Christian Duguay

1J’avais très envie de voir ce film car j’en avais lu de belles critiques, un film plein d’émotion, qui bien que retraçant un parcours connu, ménageait bien le suspens. Ce film c’est l’histoire de Pierre Durand et de son cheval Jappeloup, qui ont mené une très belle carrière dans le saut d’obstacle. Pierre s’est engagé dans des études de droit, abandonnant les canassons et son Papa, par la même occasion, pour devenir avocat à Bordeaux. Mais quelque chose le titille toujours. Son père achète un petit cheval que tous reconnaissent comme une bête exceptionnelle, mais lui n’est  pas convaincu.

C’est l’histoire d’un homme en constante hésitation, qui doute de lui, doute des autres, trébuche, remonte en selle, sombre dans le désespoir, lâche tout puis recommence. C’est vraiment, avant tout, l’histoire d’un homme qui a réussi à se choisir un destin grâce à une rencontre. C’est ça que j’ai aimé. Voir que la réussite se mérite, et la manière dont le duo, en s’écoutant, est parvenu à se hisser sur la première marche du podium à Séoul en 1988 lors des jeux Olympiques. A la fin du film, j’étais sincèrement contente pour eux, et très émue! Du grand spectacle, rondement réalisé, bien mené, hippique.

Je n’ai pas été totalement convaincu par Guillaume Canet en revanche, qui m’a paru en dessous de ce que j’en attendais, et qui, surtout, n’a pas réussi à totalement s’effacer au profit de son personnage. J’ai en revanche été subjuguée par les parcours de saut d’obstacle, qui me rappelaient mes séances devant la télé, fascinée par ce sport et la manière dont les chevaux volaient au dessus des barres. Concernant les personnages, il y en a deux autres que je trouve particulièrement crédibles. D’abord, le père, joué par un  Daniel Auteuil excellent, sincère, touchant, puis la jeune fille qui s’est toujours occupé de Jappeloup ( Raphaelle, jouée par Lou de Laâge déjà remarquée dans  » J’aime regarder les filles »  ) , faisant de ce petit cheval caractériel un vrai personnage à part entière.

Pour résumer, Jappeloup c’est du beau spectacle, de l’émotion sans atermoiement, qui retrace un parcours prodigieux sans gommer les zones d’ombre des protagonistes. Le bémol c’est que c’est assez brossé pour manquer d’originalité, on pourrait éventuellement lui reprocher son classicisme.  Mais ce serait tout de même chipoter.

Et vous, l’avez vous vu ? Comptez vous le voir ?

Publicités

9 réflexions sur “Jappeloup – de Christian Duguay

  1. celine dit :

    Tu connais également le mien 🙂 Et j’ ai trouvé Guillaume Canet plutôt juste, revivant probablement certaines émotions de son propre passé…

  2. Audrey dit :

    Quand j’ai vu la bande annonce (4 fois en tout d’ailleurs ^^), je me suis dit « surtout pas! » Je sais pas, en quelques images j’ai eu l’impression d’un film ultra classique, ultra convenu et je n’aime pas trop trop le casting (ni les chevaux d’ailleurs ^^)… Je sais pas trop pourquoi j’ai une réaction aussi « forte » par rapport à ce film car il a l’air d’être plutôt pas mal selon tes dires… Peut être le verrais je plus tard… Mais ça ne m’emballe pas trop trop j’avoue :/

    • auroreinparis dit :

      Oui il est pas mal mais je l’ai noté : ultra classique, ultra bright … Et j’ai pas réussi à voir au delà de Canet. Je n’ai pas été submergée par les émotions, mais il faut être objectif, c’est un beau film et on passe un bon moment. Mais ne te force pas à le voir en tous les cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s