Warm Bodies de Jonathan Levine

1Un zombie qui redevient humain en tombant amoureux, et déclenche un truc tellement dingue que tous les zombies font le chemin inverse grâce à leur petits coeurs qui se remettent à battre ? Sur le papier, je trouvais ça original. La bande annonce m’avait également donné envie de laisser une chance à ce film qui me paraissait bien trop teenager pour être bon. Et puis, le jeune zombie avait l’air tellement mignon .. Quand Monsieur me proposa d’aller le voir, un dimanche en fin d’après midi, j’acceptais. Et bien avec ça, je n’ai pas eu de blues du dimanche soir!

On peut commencer par dire qu’il n’y a rien de très cohérent dans ce film. On ne sait pas pourquoi ils sont devenus zombies, comment ils deviennent des osseux. Les osseux ce sont des zombies mais qui ont littéralement « pourri », ils rassemblent à des squelettes et se déplacent très vite. Ils font peur, en somme. Dès le début du film, on se met à suivre « R » , qui nous explique sa condition de zombie. Dès le début, j’ai trouvé ça amusant, et bien pensé. « R » est mignon, même quand il mange les cerveaux des humains.

Un jour que « R » quitte l’aéroport, où croupit la plupart de la population infectée de la ville, pour aller chercher à dîner  il croise l’incroyable chevelure blonde d’une belle jeune fille encore intacte. Il mange allègrement le cerveau du boyfriend, mais se met en devoir de la protéger. Pourquoi elle ? Apparemment, il ressent pour elle autre chose que l’envie de l’avaler toute crue. C’est leur relation qui déclenchera chez les autres la guérison, l’amour qui soigne, l’amour qui rend vivant … Ça peut paraître cul-cul, mais moi qui ne suis pas du tout quelqu’un qui aime les comédies romantiques, les chandelles, les robes blanches et les « ils vécurent heureux », j’ai trouvé ça touchant.

Là, j’ai accroché. Parce que c’est décalé, malin, original, et que le petit couple ( interprété par Nicholas Hoult et Teresa Palmer) est assez crédible pour avoir envie de les voir réussir ! Entre le film d’horreur et la comédie romantique, le mariage fonctionne et dure jusqu’au bout car il ne se prend pas au sérieux, et a le bon gout de ne pas prolonger de trop la plaisanterie. Une chouette séance de cinéma divertissante , et qui met du baume au coeur, voilà ce qu’est Warm Bodies.

Publicités

16 réflexions sur “Warm Bodies de Jonathan Levine

  1. Audrey dit :

    Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un film original!
    Moi qui suis fan des films de zombies, j’ai aimé le côté décalé (surtout au début du film quand R nous raconte un peu comment il vit).
    J’ai moins accroché sur le côté romance. Pourtant c’est pas 100% mièvre pour autant je trouve. On évite les clichés.
    Mais j’ai également bien apprécié de revoir Nicholas Hoult que j’avais déjà vu dans la série anglaise Skins. Il fait partie des quelques acteurs qui sont arrivés à passer du côté du grand écran comme Kaya Scodelario d’ailleurs.

    • auroreinparis dit :

      Je ne connaissais absolument pas ce jeune acteur, mais il m’a bien plut, surtout au début comme tu le signales. Mais je trouve que ça tient sur la longueur, je ne me suis pas du tout ennuyée. Ce qui est rare pour une comédie romantique. Ou alors, j’étais dans de bonnes dispositions …

    • auroreinparis dit :

      J’avais été séduite par la bande annonce pour ma part, j’étais contente de le voir, et il ne m’a pas déçue. Mais ça n’est pas du cinéma d’auteur, qu’on se le dise !

  2. filou49 dit :

    je me joindrais au matching points, j’ai vu la bande annonce plusieurs fois au cinéma et je me suis dit que ca allait pas le faire…malgré ta critique enthousiaste, no zombie pour moi ni dans les films d’horreur ni dans une version plus décalée…mais c’est vrai que je suis trop sinistre comme type et je préfère me divertir avec bacri et Jaoui une autre forme de divertissement o) bonne soirée aurore…

    • auroreinparis dit :

      Au cinéma je peux avoir des gouts electiques. Je ne suis pas fana des zombies, je déteste les films d’horreur. Mais quand c’est décalé, amusant ou romantique, là, ils ne me dérangent pas, bien au contraire.
      On peut aimer les zombies et Bacri, je crois que ce n’est pas antinomiques.
      Ce soir je vais voir le dernier Almodovar, j’ai hâte !!!
      Bonne journée Filou !

  3. BlablaYA dit :

    J’ai bien accroché. Je suis agréablement surprise. Je m’attendais à un teen movie nunuche et en fait c’est plus que ça. Sans être le film du siècle, c’est un très bon divertissement dont on ressort avec un grand sourire.

    • auroreinparis dit :

      Exactement, c’est le résumé de ce que j’en ai pensé.
      Une agréable surprise pas trop nunuche, dont on ressort avec des petites étoiles de midinette dans les yeux !
      Merci pour ton passage

  4. le monde de lali dit :

    L’affiche m’avait interpellé quand je suis allé voir « 20 ans d’écart » mais du coup à voir le résumé ça ne me dit plus du tout, il faudrait que je regarde la B.A. voir ce que ça donne 😉

  5. MelyBaby dit :

    Je ne pensais pas accroché autant. A vrai dire, les films de pseudo « zombies » ça m’intéresse pas du tout. Mais j’ai trouvé celui ci différent de ce que j’ai pu voir et les acteurs ne jouent pas trop! Pas mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s