Have a break, go to San francisco et New York !

1

Depuis le temps que l’on en parle, ça y est, le temps est venu de décoller pour deux semaines de vacances et de visites sur le territoire Américain. Je  rejoins mon copain à San Francisco pour trois jours avec au programme : la visite d’Alcatraz, Lombard street la rue tordue et fleurie, monter à la Coit Tower (si pas trop de brouillard) vue magnifique, traverser le Golden gate jusqu’à Sausalito, prendre un cable car etc …

Ensuite, du 3 mai au 13 mai, ce sera New york. New york et Central Park, les musées ( le MoMa, le MET), et le million de choses à faire et à voir pendant ces 10 jours.

Je ne serai pas présente ici pendant plus de quinze jours, mais aurai sans doute une foultitude de choses à vous raconter. A bientôt !  

Publicités

Les gamins d’Anthony Marciano

20446783.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxEn regardant la bande annonce, j’avais été séduite par Alain Chabat en cinquantenaire désabusé, et  l’histoire me semblait , sinon originale, amusante et portée par un casting bien choisi. Je n’ai pas été déçue, même si certains gags m’ont paru lourds, certains personnages secondaires moyennement utiles. Ça reste une jolie comédie romantique dotée de la belle d’idée d’être double puisque l’on suit les aventures croisées d’un jeune couple et des parents de la jeune femme. Lire la suite

Paris Me s’expose au 58 Tour Eiffel!

Crédit photo : Nathalie Oundjian

Crédit photo : Nathalie Oundjian

Paris Me, c’est Marcella & Pépee dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois dans ce blog. Cette fois le duo,l’auteur et l’illustratrice, exposent tout naturellement leurs créations au premier étage de la Tour Eiffel, au sein du restaurant 58 Tour Eiffel. Quoi de plus évident que de retrouver notre Tour Eiffel bien aimée exposée au sein de celle-ci ? L’exposition étant réservée aux clients du restaurant, je vous invite, du 24 Avril au 24 juin, à venir découvrir les créations de Marcella & Pépée dans un cadre idyllique  au cours d’un déjeuner ou d’un dîner. Lire la suite

L’écume des jours – Michel Gondry

photo 3L’écume des jours, c’est une histoire d’amour avec une oeuvre sublime et absurde, et surréaliste qui renverse la logique et introduit la magie dans le quotidien. Tout comme L’arrache cœur  il a été écrit par Boris Vian. Pas très bien compris par ses contemporains, le poète n’a connu le succès que post portem. L’écume des jours c’est la double histoire d’amour tragique de Chick et Colin, deux bons amis. L’un pauvre ingénieur fou de Jean Sol Partre , Chick, l’autre un rentier en mal de passion,Colin. L’avocat-cuisinier de Colin, Nicolas leur permettra à tous deux de rencontrer l’amour. Lire la suite

Un autre japonais à Volonté: Otaku (12 ème)

1Les japonais à volonté sont à la mode. Ces formules permettent de déguster de multiples makis, sushis, salades, et autres spécialités sans limite (ou presque) pour des prix abordables. Otaku, situé entre Nation et Picpus est , à ce jour le japonais à volonté au meilleur rapport qualité-prix que j’ai pu tester. La carte est diversifiée, et les produits vraiment bons. On trouvera même des makis banane-nutella, c’est à tomber ! Je vous laisse apprécier en photos. Lire la suite

Le Paris New York, restaurant de Burgers dans le 10ème !

IMG_1755Sur les conseils de La dénicheuse, j’allais découvrir le restaurant de burgers qui devait me permettre d’attendre ceux de New York. Je n’ai pas de photos de la décoration, mais à l’intérieur c’est plutôt simple, du moins au rez de chaussée, car je n’ai pas visité l’étage. Quand on est arrivés un vendredi vers 22h, il n’y avait pas de place, on a donc attendu en allant se balader au Passage Brady. Ayant laissé nos coordonnées, ils nous ont appelé dès qu’une table s’est libérée. Lire la suite

MrKheiron fait du rap, vient découvrir son premier album !

 d4ca28bbd1515Au cours de son spectacle, Libre éducation, découvert lors de la période neigeuse de janvier où il nous avait réchauffés en nous faisant hurler de rire, j‘avais pu entendre un joli grain de voix. Mais je ne savais pas encore que MrKheiron, avant même de faire du stand up, avait commencé par écrire et mettre en musique des chansons. Enfin, disons que ce ne sont pas que des chansons, c’est un joyeux mélange de tas d’influences, porté par une voix agréable et des textes joueurs. Lire la suite

Le Bistrot Burger de la Rue Montorgueil

1Une envie de burger, mais Blend étant blindé comme d’habitude, ça ne sera pas pour ce soir. Retour vers la rue Montorgueil, et Bistrot Burger apparaît. C’est parti. La salle est pleine, c’est bon enfant, comme ambiance, bien qu’un peu bruyant. La décoration est simple et sobre. Et à la carte beaucoup de burgers, et surtout, surtout, ils ont pensé aux gens qui ne mangent pas de viande, cette espèce étrange qui se contente de végétaux ( et à l’occasion de poisson). Il y avait donc 4 burgers spécialement pour moi, au régime alimentaire un peu spécial, celui que l’on appelle parfois « Pesco-végétarisme » car si je mange un peu de produits de la mer, je ne consomme aucun animal terrestre.   Lire la suite

Oblivion De Joseph Kosinski

1Visionner un film de science fiction avec Tom Cruise était à priori une mauvaise idée. Cependant, j’avais lu quelques bonnes critiques, et me décidais à aller le voir, en ce premier dimanche ensoleillé depuis des mois. En 2077, Jack Harper est en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Il faut savoir que la Terre a été ravagée par des vilains extra terrestres. Jack Harper forme une équipe avec une jolie jeune femme, mais leur mission touche à sa fin. Bientôt, ils rejoindront le reste des survivants dans une colonie spatiale très loin de la Terre. Lire la suite

Pizzeria  » Bianco » Rue Montorgueil (2ème)

1J’étais déjà allée boire un café dans cet endroit, mais je n’y avais pas encore dîné. C’est chose faite désormais. Le client est très bien accueilli  bien installé, bien qu’un peu serré contre ses voisins d’un côté et le mur de l’autre. La décoration se veut très moderne, très branchouille, avec beaucoup de noir, un peu de blanc, de doré et d’orange. J’ai reconnu des formes venues des années 70, pas désagréable mais peut être trop impersonnel à mon gout. Lire la suite