Revue ciné : Mise à mort du cerf sacré & En attendant les hirondelles

The Lobster m’avait laissée mitigée. Je décidai néanmoins de remettre le couvert avec La mise à mort du cerf sacré, qui me paraissait dans la même veine mais peut être encore plus froid. Un chirurgien rencontre régulièrement un jeune homme étrange, qui semble d’abord lui vouer une véritable affection avant de se muer en harceleur zélé. L’histoire m’a happée, sans en comprendre l’intérêt , ni son bien fondé, ni sa morale, pour autant. Le caractère froid et sans émotion des personnages m’a mise mal à l’aise sans me déranger. 

C’est un film pompeux, prétentieux, froid, et très curieux. Les personnages, à force de non réaction, ou presque, en deviennent très singuliers et dérangeants. Pourtant, le scénario m’a happée, et certains plans m’ont semblé d’une grande beauté, et d’un calme fabuleux, comme celle où la jeune fille chante, au pied d’un arbre. Il y a du gênant, du prétentieux, un objectif peu compréhensible, et pourtant, je me suis laissée entraînée, quasi fascinée par ce film insupportable, surtout pour ce qui est de la bande son, et flirtant avec le grotesque. 

NB : Prix du scénario Cannes 2017

Il est encore question d’animal avec ce film Algérien, joliment nommé « En attendant les hirondelles ». Nous suivons d’abord le quotidien d’un homme du bâtiment, venu voir son fils chez son ex-femme. Celui-ci a un chauffeur, qui prendra quelques jours de congés pour conduire la fille d’une amie à son mariage. Et ainsi de suite, nous découvrons trois destins. J’avais réellement hâte de le voir, il me semblait musical, et doté d’un rythme enlevé.

Il y a des plans magnifiques de paysages Algériens, qui donnent envie de partir en roadtrip illico. Des destins que l’on devine brisés, d’autres qui hésitent, des questions, des renaissances et des espoirs comme une métaphore du pays. Reste un film qui m’a semblé inégal, au rythme hasardeux et aux manifestations musicales légèrement artificielles. Mais sur le fonds, c’est un beau film, qui interroge sur le passé et réfléchit au présent d’un pays tourmenté, et pas tout à fait dépoussiéré. Si je devais donner un conseil, ce serait tout de même de le voir.

Qu’avez-vous prévu comme séance cinéma ce weekend ?

Publicités

4 réflexions sur “Revue ciné : Mise à mort du cerf sacré & En attendant les hirondelles

  1. pascale265 dit :

    Le Cerf est un film dérangeant aux personnages antipathiques mais c’est un film fascinant.

    Les Hirondelles…maybe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s