Nocturnal Animals, de Tom Ford.

1L’affiche ne me disait rien. Puis j’ai réalisé qu’à son casting, il y avait Jake Gyllenhaal. Ce comédien m’épate de film en film, se bonifiant avec le temps, il m’avait laissé un souvenir impérissable dans Nigth call et plus récemment dans le dernier Jean Marc ValléeDémolition. C’est avec cette envie de le voir de nouveau à l’oeuvre, que j’allais découvrir le dernier film de Tom Ford, dont je ne savais strictement rien. Ne manquez pas la scène d’ouverture, particulièrement singulière, belle et pleine de malaise à la fois. Susan Morrow vit dans une immense et belle maison  froide, avec un grand et beau mari tout aussi froid.

Puis elle reçoit un manuscrit, écrit par son ex mari qu’elle n’a plus vu depuis vingt ans. Débute alors des allers-retours entre la fiction du roman, le passé de Susan et son présent. Edward [Mini spoiler] n’est présent que dans la fiction et le passé, il est une figure du regret, qui s’entremêle avec cette tristesse que traîne l’artiste dans son monde de mondanités frivoles et condescendantes [Fin du Mini spoiler]. Le roman raconte la mésaventure d’un homme qui perdra femme et fille au cours d’une nuit tragique et de sa quête de vengeance, de cet homme à qui le monde reproche d’être faible. Et si les écrivains ne parlaient jamais que d’eux même … ?

Le film présente un certain nombre d’incohérences, d’allers-retours maladroits entre fiction, présent et réalité, des liaisons entre les tableaux pas toujours très compréhensibles. Pour autant, la photographie est superbe, certains plans sont de vrais tableaux entre cette fiction aux couleurs chaudes, et la réalité aux tons comme décolorés, si froids.  Le casting cinq étoiles porte en partie un film à la narration parfois confuse. On suivra toutefois avec plaisir ce récit esthétique même si légèrement emberlificoté. La réalisation de Tom Ford, ancien styliste de Gucci,  présente en revanche une vraie difficulté à faire passer de l’émotion. Du reste, sa scène de fin est de trop, le film aurait été plus fort en se terminant avant celle-ci.

En résumé, avis mitigé. Oui pour le casting et l’esthétisme des images, non à une réalisation trop ampoulée et dénuée d’émotion.

Publicités

8 réflexions sur “Nocturnal Animals, de Tom Ford.

    • auroreinparis dit :

      Plus qu’incohérence, je parlerait de petites artificialités dans la narration, c’est plus juste. Perso je suis mitigée, j’ai aimé la photo, le casting mais à posteriori je l’ai trouvé bizarrement construit !

  1. Yuko dit :

    Bon alors…je ne lis pas ton avis tout de suite parce que j’ai prévu de le voir très très prochainement, mais j’espère qu’on en rediscutera très bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s