Revue ciné : Le parc & Neruda

1Le parc – Damien Manivel : Avant d’entrer dans la salle de cinéma MK2 Beaubourg, je ne savais rien de ce film, si ce n’est qu’il était court (1h12) et que ça m’allait très bien. Lorsque celui-ci a commencé, je me suis aussitôt fait la réflexion que la réalisation avait quelque chose de très amateur, tout comme le jeu des deux jeunes comédiens qui se retrouvent assis sur un banc, aux prémisses de leur flirt adolescent. Légèrement maladroits, habitant et voyageant dans ce parc comme l’on découvre l’autre, la caméra les suit avec la langueur d’un jour d’été. Jusqu’au basculement, où la jeune femme découvre la douleur d’un premier chagrin d’amourette. Lire la suite

Publicités