Revue ciné : Le parc & Neruda

1Le parc – Damien Manivel : Avant d’entrer dans la salle de cinéma MK2 Beaubourg, je ne savais rien de ce film, si ce n’est qu’il était court (1h12) et que ça m’allait très bien. Lorsque celui-ci a commencé, je me suis aussitôt fait la réflexion que la réalisation avait quelque chose de très amateur, tout comme le jeu des deux jeunes comédiens qui se retrouvent assis sur un banc, aux prémisses de leur flirt adolescent. Légèrement maladroits, habitant et voyageant dans ce parc comme l’on découvre l’autre, la caméra les suit avec la langueur d’un jour d’été. Jusqu’au basculement, où la jeune femme découvre la douleur d’un premier chagrin d’amourette.

Le film prend alors une dimension différente, comme un fantasme nocturne. Le parc est alors filmé de nuit, toujours avec la jeune femme mais faisant entrer en scène un nouveau personnage mi inquiétant mi amusant.  J’en suis sortie mitigée par une image et une réalisation simple voir simpliste. Toutefois le scénario a quelque chose de léger, mais d’intelligent, parfois drôle et sensible, parfois poétique.  Il laisse une empreinte douce et fantaisiste. Malgré un épurement frisant le minimalisme, Damien Manivel parvient à capter l’attention du spectateur et a l’emmener en voyage tout en restant dans ce simple parc municipal.

1Neruda – Pablo Larrain : Voici un film que j’attendais car c’est toujours un plaisir de retrouver Gaël Garcia Bernal sur grand écran. Si je connais Pablo Neruda c’est avant tout au travers d’un poème d’Aragon mis en musique par Jean Ferrat. Je me rendais avec peu d’éléments visionner « Neruda », qui relate, en pleine période de guerre froide,  la fuite du poète sénateur communiste et sa traque par la police chilienne. Et plus particulièrement, par un policier, l’inspecteur Peluchonneau . Ne vous attendez pas à un biopic classique, puisque celui-ci se focalise sur cette relation singulière du chasseur et de la proie, et que sa réalisation en est particulièrement sophistiquée.

J’ai regretté d’y aller avec mes trop maigres connaissances du sujet, ayant peine à me laisser porter par le personnage de Neruda, ambivalent, à la fois magistral et bourré de défauts.  Difficile de démêler le vrai du faux, à démêler le polar du biopic. Avec cette impression que le scénario se réfugie dans une certaine abstraction. Reste un duo d’acteurs délicieux en les personnes de Luis Gnecco et Gael Garcia Bernal. Un avis mitigé pour ce film, dont l’univers particulier n’a pas vraiment su m’embarquer.  Mention très bien à la photographie, superbe tout du long.

Publicités

10 réflexions sur “Revue ciné : Le parc & Neruda

  1. filou49 dit :

    neruda normalement c’est prévu ce soir donc je lis pas ton avis dans le détail mais oui tu es une des rares à être mitigée Michel notamment chez moi a énormément aimé..j’aime beaucoup Le cinéma de Larrain normalement mais on attend de voir..quant au parc ca sera sans moi oui je le sens très bien le film super minimaliste et c’est pas mon truc de moins en moins :o)

    • auroreinparis dit :

      Coucou Filou !
      Je ne connais pas son cinéma il me semble, je ne me suis même pas renseignée sur sa filmo. Disons que je ne m’attendais à un biopic classique.
      Le parc a quelque chose de super particulier, un film d’ambiance, je ne suis pas mécontente de l’avoir vu mais c’est très simple oui 🙂

  2. Cellardoor dit :

    Tiens, je ne connaissais pas Le Parc. ça a l’air intéressant mais je ne pense pas que j’irai le voir au ciné par contre… Je le garde pour plus tard !
    Neruda ne me tente absolument pas par contre, je sais pas trop pourquoi… si ce n’est que, comme toi, je n’ai pas beaucoup de connaissances sur le sujet. Du coup j’ai peur de ne pas spécialement adhérer à l’histoire. Même chose : je le garde pour plus tard !

    • auroreinparis dit :

      Neruda m’attirait beaucoup, je connaissais le personnage de loin, mais je ne sais pas pourquoi je n’ai pas été vraiment embarquée par la réalisation. J’en suis déçue !

      Le parc est spécial, mais indispensable non plus 🙂

      Bonne jrnée !

  3. UN FILM À LA UNE dit :

    Le Parc peut paraître surprenant et envoûtant à la fois. C’est un Film largement artistique. J’ai réalisé un entretien avec le réalisateur. On y apprend plein de choses sur sa manière de travailler et d’appréhender le tournage. Il répond en partie aux questions sur le fait que le film oscille entre le documentaire et le film de cinéma. Cest sans doute pour cette raison qu’il te paraît un peu amateur.

  4. dame skarlette dit :

    Je devais voir Neruda et j’ai loupé chaque projection…. J’apprécie également Gaël Garcia Bernal. Si je trouve le temps j’irai le voir car tu m’as encore plus donné envie bonne soirée

    • auroreinparis dit :

      Ah c’est drôle parce que j’en suis sortie mitigée moi. C’est le côté poétique qui doit t’attirer ! Je te recommande de te faire ton avis en effet 🙂 Belle soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s