Un peu, beaucoup, aveuglément – Clovis Cornillac

5Clovis Cornillac à la réalisation d’une comédie … Si je n’avais pas placé ce film au sommet de ceux que je souhaitais voir, j’y allais toutefois sans déplaisir, notamment pour retrouver la sublime Mélanie Bernier. Elle vient d’emménager dans un charmant studio très lumineux. Lui habite l’appartement d’à côté et s’y terre. Elle cherche à s’émanciper du joug de son maître de piano. Lui pleure encore celle qu’il a tant aimé. Le hic ? La cloison est si fine que les deux appartements ne sont pas du tout isolés, et bien que n’appartenant pas au même immeuble, chacun dans son appartement entend tout ce que fait l’autre. Après la guerre vient la paix, puisque machin et machine se séduiront mutuellement, par la voix.

« Un peu, beaucoup, aveuglément », première réalisation de l’acteur français bien connu Clovis Cornillac est une jolie fable, un peu gentillette, pas nécessairement brillante ni indispensable, mais qui se laisse voir avec plaisir. Je suis un peu surprise de voir Cornillac à la réalisation d’un film si « gentil », sans trace d’ironie ou d’humour noir. S’il campe un personnage bourru, ce personnage n’en reste pas moins un vrai moelleux au chocolat. Mélanie Bernier est surprenante ! Elle l’ingénue avec génie tout en se révélant sexy en diable rien qu’en détachant sa crinière ondulée. Un régal pour les yeux !

En disant cela j’ai tout résumé : c’est mignon, sur une idée plutôt originale, porté par des comédiens très convaincants. Avec un scénario ultra romantique voir romanesque, soutenu par une bande originale des plus classiques, les amateurs du genre sentimental devraient s’y retrouver. Malgré quelques vannes éculées, et quelques grosses ficelles déjà tirées maintes fois, la comédie amoureuse de Clovis Cornillac s’avère plutôt bien menée. Cependant je n’ai pas été réellement touchée par le propos, ai trouvé la réalisation et le rythme poussifs vers le milieu du film, pour terminer par une fin tirée par les cheveux  bien que très romantique, il faut le reconnaître).

Mitigée par cette comédie sentimentale à l’eau de rose, je vous recommanderais de vous faire votre avis. A ceux qui aiment les films « mignons » et les histoires d’amour improbables, vous serez certainement conquis. Les autres, il serait plus pertinent de passer votre chemin.

Publicités

12 réflexions sur “Un peu, beaucoup, aveuglément – Clovis Cornillac

  1. matchingpoints dit :

    Même si nous restons « open » à tous les genres du cinéma, après avoir lu votre critique, cette comédie sera réservée pour les soirées d’hiver, pour terminer le week-end !

  2. tinalakiller dit :

    Je n’ai toujours pas eu l’occasion de regarder ce film mais ça a l’air sympathique et original, et je suis curieuse de voir les premiers pas de Cornillac derrière la caméra, donc si j’ai le temps, je le tente au ciné, sinon ça sera dans quelques mois en dvd ou vod !

  3. Audrey dit :

    Je suis pas hyper fan des films romantiques et encore moins par les films carrément à l’eau de rose… J’aurai jamais pensé que Clovis Cornillac aurait réalisé un film dans ce registre là !!! Mais je pense que je verrai ce film chez moi, quand ce sera possible.

    • auroreinparis dit :

      Idem, j’aurais cru qu’il nous livrerait une comédie plus cynique, plus sarcastique, et ça devient trop vite trop mignon. Il est peut être incroyablement romantique, finalement … 🙂

  4. filou49 dit :

    moi j’aime beaucoup les comédies romantiques-et choco encore plus que moi c dire donc le coté mignon un peu à l’eau de rose ne m’effraie pas du tout et j’aime bien quand les mecs le sont aussi forcément..maintenant j’avais déjà vu plein de films sortis le 6 mai et celui ci ne me semblait pas forcément indispensable à voir sur grand écran enfin l’occasion ne s’est pas présentée non plus…faut dire que malgré qq bonnes critiques le film a vite été sorti de l’affiche quand meme.. et pourtant Clovis est lyonnais mais meme ici ca a pas trop pris…

    • auroreinparis dit :

      AH il est tjs à l’affiche sur Paris, ce qui m’a permit de le voir même si je ne l’avais pas mis sur ma liste. Il n’est pas indispensable, surtout pour un public comme moi, mais je reconnais qu’il se laisse regarder.
      En revanche il faut que j’aille au ciné ce soir car ta sélection présente quelques beaux films, j’avais un peu perdu le fil des sorties cinéma de cette semaine !

  5. ziadtouat dit :

    J’ai été déçu car à votre instar j’attendais plus de cynisme ou d’humour noir pour pimenter un genre assez classique… je pense que pour un premier film il a voulu la jouer soft…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s