L’ombre des femmes – Philippe Garel

2« L’ombre des femmes » ou encore une bonne occasion de retrouver la jeune et jolie Vilama Pons. Certes, elle n’a qu’un petit rôle et c’est l’atmosphère du film, son noir et blanc rugueux, ses décors de classe moyenne et l’idée de scénariser cette chronique ordinaire qu’est la tromperie dans un couple, qui m’a donné envie de le voir. Pierre et Manon s’aiment, pour le meilleur et pour le pire, dans l’adversité, travaillant main dans la main à la réalisation de documentaires, tentant de s’échapper de leur conditions de vie difficiles, ensemble. Lire la suite

Publicités