[Cinéma] « Une intime conviction », d’Antoine Raimbault

Une intime conviction – Antoine Raimbault

Jacques Viguier, professeur de droit à Toulouse a été acquitté du meurtre de sa femme par une première cour d’assise en 2009. Toutefois, pensant tenir son coupable, le parquet a fait appel. Un second procès a donc eu lieu en 2010, et c’est celui-ci que se propose de suivre le réalisateur. C’est une véritable course contre la montre qui s’engage dans un procès au cours duquel absolument aucune preuve ni d’innocence ni de culpabilité ne peut être avancée. Aucun corps n’a d’ailleurs été retrouvé. Lire la suite

Publicités

[Cinéma] Deux beaux moments de cinéma : Edmond & Green book

Edmond – Alexis Michalik

La pièce « Edmond » est un succès sur les planches. Désormais c’est au cinéma que nous pouvons retrouver l’histoire de la naissance exaltée et difficile de l’une des plus célèbres pièces du répertoire Français : « Cyrano de Bergerac ». Le réalisateur nous livre une très belle fresque historique, dans un Paris d’autrefois impeccable, peuplé de personnages du passé en costume. Lire la suite

L’affaire SK1 – Frederic Tellier

photo 2 (1) - CopieVu les événements tragiques et complexes qui secouent la France, je vous avoue que je n’étais pas bien certaine d’avoir choisi le bon film. Mais tant pis si ça devait me secouer, je l’avais mis sur ma liste, et souhaitais le voir. L’histoire de l' »Affaire SK1″ c’est celle de toute une équipe de flics de la Police Judiciaire, celle du 36 quai des Orfèvres, rejoint en 1992 par Franck Magne, « Charlie » (tiens, tiens) en renfort. A force d’acharnement, il réussira à convaincre les autres services de coopérer pour confondre le tueur. C’est l’histoire des avocats de la défense, charger de défendre l’indéfendable et assez courageux pour traquer la vérité jusqu’au moment du procès. Lire la suite

Terre battue – Stéphane Demoustier

amboiseJe n’ai vu aucune bande annonce, seulement l’affiche avec deux acteurs bien connus, Olivier Gourmet et Valeria Bruni Tedeshi. Etant en vacances et ayant un peu de temps pour aller au cinéma, je me suis décidée pour celui-ci, l’histoire d’un jeune garçon passionné par le tennis et d’un père, brutalement happé par le chômage à 45 ans. C’est l’histoire d’une famille broyée par une période compliquée, et de la brisure de leurs rêves. La réalisation s’avère simple et très classique, parfois à la lisière du téléfilm. Lire la suite

Noel au ciné : Le temps des aveux – Régis Warnier

014962.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxSeul film à l’affiche que je n’ai pas encore vu et qui correspondait à mes horaires, Le temps des aveux me faisait craindre le pire. Raphael Personnaz est un comédien très agréable à l’œil, que j’aime retrouver dans des comédies légères, mais dans un film plus dramatique, je n’étais pas certaine du choix du casting. C’est l’histoire de François Bizot, un chercheur Français parti au Cambodge à l’âge de 24 ans, il s’y marie et y travaille, malgré les troubles et la guerre qui y éclatent. Un jour de 1971, alors qu’il revient d’une visite de monastère, lui et ses collaborateurs sont arrêtés par les Khmers rouges. Lire la suite

Grand central – Rebecca Zlotowski

2Grand central n’avait à priori pas grand chose pour me faire rêver si ce n’est son casting. Depuis « Un prophète » j’aime retrouver Tahar Rahim sur grand écran, même si je le trouve un peu identique dans chaque film, il remet les mêmes émotions un peu partout, mais pour le moment, il reste crédible, et ça lui va bien. Léa Seydoux, je la connais peu et j’attendais de la découvrir dans la Vie d’Adèle, mais voyant qu’elle était à l’affiche de celui-ci, c’était une bonne occasion de hâter la rencontre. Enfin, j’aime beaucoup Olivier Gourmet, brut de décoffrage mais qui campe souvent des personnages aux allures sensibles. Lire la suite