[Cinéma] « Une intime conviction », d’Antoine Raimbault

Une intime conviction – Antoine Raimbault

Jacques Viguier, professeur de droit à Toulouse a été acquitté du meurtre de sa femme par une première cour d’assise en 2009. Toutefois, pensant tenir son coupable, le parquet a fait appel. Un second procès a donc eu lieu en 2010, et c’est celui-ci que se propose de suivre le réalisateur. C’est une véritable course contre la montre qui s’engage dans un procès au cours duquel absolument aucune preuve ni d’innocence ni de culpabilité ne peut être avancée. Aucun corps n’a d’ailleurs été retrouvé.

Olivier Gourmet, orateur hors pair

Ce film est une réussite de bout en bout. Moi qui ne me souvenais pas de l’issue du procès, j’ai été tenue en haleine jusqu’au dénouement, passionnée par les plaidoiries de l’avocat, Eric Dupont-Moretti, admirablement incarné par Olivier Gourmet, qui affirme de film en film sa position de formidable orateur. Outre une réalisation classique mais affûtée, c’est les dialogues, et le casting qui font de ce film une réussite quasi complète.

Une oeuvre de fiction, inspirée de faits réels.  

Je ne sais si je spoile en émettant un reproche, ou plutôt un regret : que cette fameuse Nora ne soit qu’un pur produit de l’imagination du réalisateur. Pour autant, le film prévient « il est inspiré de faits réels », il ne se prétend ni documentaire ni biographie. Antoine Raimbault mêle à ce thriller juridique un personnage acharné qui ajoute du suspens à la fiction, celui-ci étant brillamment interprété par Marina Foïs. La réalisation est vraiment très subtile, dans sa manière de décortiquer l’affaire, les écoutes, le jeu des magistrats et de l’avocat qui tentent de convaincre les jurés. Et de rappeler sans cesse que le doute doit conduire à relâcher un présumé innocent plutôt que d’enfermer le prétendu coupable.

Un pari réussi.

L’élocution parfaite de l’avocat m’a rappelé le rôle de Gourmet dans Edmond, et le parallèle peut être rapidement fait entre la salle de tribunal et la scène de théâtre. L’important est de convaincre, chacun pour sa cause. Reste que le mystère ne sera jamais levé, restant aussi épais qu’un brouillard sur l’écosse. Pour conclure, le réalisateur réussit son pari.  

Avez-vous entendu parler de cette affaire ? Pensez-vous voir le film ?

Publicités

7 réflexions sur “[Cinéma] « Une intime conviction », d’Antoine Raimbault

  1. matchingpoints dit :

    Nous ne nous rappelons pas de ce fait divers, ce n’est que lors de la sortie de ce film que nous en avons entendu parler (il fait dire que nous ne sommes pas trop fait divers…)
    Tout le monde ne dit que du bien de ce film, et les acteurs semblent parfaits !
    Bonne fin d’après-midi

  2. filou49 dit :

    ..ah le film ne cherche surtout àf faire la lumière sur une affaire dont la résolution n’a jamais été donnée il ne pouvait pas extrapoler les faits les avocats des parties civiles auraient tiqué
    sinon oui les critiques sont excellentes et le film a largement rencontré son public…moi j’en ai fait une excellente critique aussi et sans doute est ce du aussi au fait que j’ai découvert le film lors de sa première projection publique en septembre dernier et que j’ai pu rencontrer le cinéaste, donc tout ceci a sans doute contribué à réhausser un peu mon avis… le film reste d’excellente facture et rivalise avec les films de proces après il reste assez classique dans sa facture et par rapport à une oeuvre comme grace à dieu d’Ozon qui sort bientot, et qui parle aussi d’un terrible fait divers il n’est quand même pas du meme niveau mais ca reste un premier film, Gourmet est bon-il fait du Gourmet mais le fait bien-

    • auroreinparis dit :

      Bonjour Filou 🙂
      Effectivement, on s’en rend compte, ils n’ont pas cherché à faire l’enquête que la police n’a pas menée mais bien marteler que le doute doit bénéficier à l’accusé. En tout cas j’ai beaucoup aimé. J’ai vu la bande annonce du Ozon. J’aime ce réalisateur et vu ce que tu en dis, je suis curieuse de le découvrir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s