Discount – de Louis-Julien Petit

unnamed (7)Numéro 1 sur ma liste, je brûlais de voir cette tragi-comédie sociale qui me semblait aussi triste que drôle, aussi rayonnante qu’étouffante. Dans un hypermarché de banlieue foisonnent des vies difficiles, des destins pavés de galères financières. Par dessus tout ça, la gérante de leur magasin se voit obligée d’installer des caisses automatiques sous la pression du grand capital. Pas mauvaise bougre mais coincée entre le marteau et l’enclume, là voilà à congédier ses salariés, avec le sourire. Mais eux, ils ont décidé de ne pas se laisser faire, une poignée d’entre eux récupèrent des produits, d’aucuns parleraient de vol, afin d’ouvrir leur épicerie solidaire.

Il y a de belles trouvailles, des dialogues truculents et quelques beaux messages : lutter contre le gaspillage tout en luttant contre sa propre misère, se rapprocher des autres et se sentir solidaires. Si l’on se place beaucoup du point du vue des employés, on oublie pas pour autant cette gérante ambiguë, qui semble appliquer les ordres comme un robot pour ne pas plier sous le poids de la pression, et en semble inhumaine, et profondément dénuée d’empathie. Ce personnage est particulièrement intéressant et brillamment interprétée par Zabou Breitman.

Il y a de drôles de moments, et des moments drôles, des éclats de joie et de l’humour fantasque qui rendent cette comédie efficace, et les messages porteurs. Malgré cela je m’attendais à mieux, à plus audacieux, à plus politiquement incorrect et à bien plus insolent. Un certain manque de maîtrise dans la réalisation et un angélisme parfois trop convenu me font dire que l’objectif n’est peut être pas tout à fait atteint. De plus, le casting comporte des pépites mais il reste inégal, certains personnages n’étant pas incarnés avec la même crédibilité que les autres.

Malgré une belle intention, quelques comédiens en verve et un sujet engagé et très actuel, il manque un certain mordant et de l’insolence pour souffrir la comparaison, que j’ai pu voir dans quelques articles, avec Ken Loach.

Publicités

6 réflexions sur “Discount – de Louis-Julien Petit

    • auroreinparis dit :

      Ah je suis contente de l’avoir vu quand même ! algré qu’il ne soit pas tout à fait à la hauteur. Il ‘men reste pas mal à voir, je ne sais pas trop comment les caser ..!

  1. Isa dit :

    oui, forcement c’est loin d’être au niveau de Ken Loach mais j’ai bien aimé malgré tout et suis contente de l’avoir vu , c’est frais, c’est différent , il y a un côté plus sincére … bref, j’aime et je recommande !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s