Terre battue – Stéphane Demoustier

amboiseJe n’ai vu aucune bande annonce, seulement l’affiche avec deux acteurs bien connus, Olivier Gourmet et Valeria Bruni Tedeshi. Etant en vacances et ayant un peu de temps pour aller au cinéma, je me suis décidée pour celui-ci, l’histoire d’un jeune garçon passionné par le tennis et d’un père, brutalement happé par le chômage à 45 ans. C’est l’histoire d’une famille broyée par une période compliquée, et de la brisure de leurs rêves. La réalisation s’avère simple et très classique, parfois à la lisière du téléfilm. Lire la suite

Publicités

Comment tuer son boss 2 – Sean Anders

7Pour clore cette année ciné trépidante il reste deux films très attendus « Cold in July » et « A most violent year ». En attendant, je suis allée me détendre un dimanche après-midi devant un film divertissant, et plein de gags pour faire travailler les zygomatiques. J’avoue avoir vu le premier opus et ne pas m’en souvenir du tout, comme quoi, il ne m’a pas marquée. Je n’attendais rien de plus de ce second opus, et ceci m’a sans doute permis de passer un bon moment au cinéma. Trois compères, lassés par leurs boss, montent ensemble leur entreprise. Un investisseur les prive de leur capital, et ils décident de kidnapper le fils de celui-ci. Lire la suite

Whiplash -Damien Chazelle

7Les sorties cinéma de cette fin d’année sont assez pauvres, peu de films m’attirent réellement. Pourtant les affiches de Whiplash me faisaient de l’œil, et j’y suis allée sans trop savoir de quoi nous allions parler. Tout ce que je peux vous dire c’est que l‘année cinéma se termine en beauté, un véritable uppercut ciné, un grand coup de poing musical. Whiplash c’est une incroyable histoire de volonté, de brisure et de rage. La rage de réussir coûte que coûte pour briller dans les yeux d’un homme d’une exigence absolue, à la limite de la folie furieuse. Lire la suite

Noel au ciné : Le temps des aveux – Régis Warnier

014962.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxSeul film à l’affiche que je n’ai pas encore vu et qui correspondait à mes horaires, Le temps des aveux me faisait craindre le pire. Raphael Personnaz est un comédien très agréable à l’œil, que j’aime retrouver dans des comédies légères, mais dans un film plus dramatique, je n’étais pas certaine du choix du casting. C’est l’histoire de François Bizot, un chercheur Français parti au Cambodge à l’âge de 24 ans, il s’y marie et y travaille, malgré les troubles et la guerre qui y éclatent. Un jour de 1971, alors qu’il revient d’une visite de monastère, lui et ses collaborateurs sont arrêtés par les Khmers rouges. Lire la suite

Un Noël au cinéma : Les pingouins de Madagascar – de Simon J. Smith, Eric Darnell

7Vous connaissez tous « Madagascar » l’histoire de cette troupe d’animaux sauvages plus déjantés les uns que les autres. Vous vous souvenez aussi des quatre pingouins frappadingues? Ils reviennent en cette période de fête dans un spin off pas piqué des vers, en authentiques héros, en espions magnifiques pour sauver les pingouins mignons de la méchante pieuvre qui veut en faire des êtres moches pour que toute la population les déteste. Ils s’allient au groupe « Le vent du Nord », pour le meilleur et pour la rigolade! J’ai passé de très bons moments devant les trois « Madagascar », et j’avouais une légère hâte à découvrir cet opus consacré aux pingouins, comme l’opus consacré au Mignons de Gru qui doit sortir cet été. Lire la suite

Paddington -Paul King

7Ayant vu les affiches partout, et les critiques très positives sur ce film d’animation, je n’y suis pas allée trop à reculons lorsque, à 17h, mon cinéma ne passait que cela. Paddington c’est un jeune ours dont l’oncle et la tante ont appris à parler suite à la visite d’un explorateur Londonien. Un jour un tremblement de terre ravage leur habitat et tue l’oncle. Le jeune ours sera envoyé par sa tante dans le monde des humains pour qu’il y trouve une maison, et le voilà propulsé à Londres. Il est prêt à vivre de grandes aventures tout en bouleversant la vie d’une gentille famille quelque peu en conflit. Lire la suite

La famille Bélier – Eric Lartigau

7Paula est née entendante dans une famille de sourds. A la maison, comme à la ferme ou au marché, elle les aide, notamment à se faire entendre des autres. La famille Bélier c’est un père légèrement obtus et une mère farfelue, toujours au bord de la crise de nerfs et qui agite beaucoup les bras, et enfin un frangin tout tranquille. Paula est une adolescente, qui dans ses heures d’ado classique, est amoureuse d’un garçon, a une meilleure amie, et qui découvre le chant au sein de la chorale. Qui découvre, plus précisément, son don fantastique, sa voix un brin cassée et voilée, et passe à cette occasion de l’âge enfantin à l’âge adulte. Lire la suite

Un Italien à Saint Placide (6ème arr) : Villa Medici Da Napoli

7J’avais déjà diné dans ce restaurant il y a quelques années, et j’y retournai avec la même copine pour son anniversaire. Le restaurant existe depuis 45 ans ! Les critiques que l’on peut trouver un peu partout sur Internet sont bonnes, et le restaurant tait plein comme un œuf, signe de qualité en règle générale. La décoration est sobre, classe, élégante dans un quartier qui ne l’est pas moins, et l’équipe plutôt enjouée voir même originale pour certaines membres ! Lire la suite

Un Weekend au cinéma : Timbuktu et Père Noel

7
Timbuktu
de Abderrahmane Sissako : J’avais placé ce film au sommet de ma liste des sorties de la semaine, j’avais véritablement envie de le voir, la bande annonce m’avait parfaitement convaincue de découvrir la vie des habitants d’un village du désert, non loin de Tambouctou, habitants vivant sous le joug d’extrémistes religieux, qui réduisent à peau de chagrin leur liberté. Nous suivons particulièrement quelques un d’entre eux dont le destin va basculer, suite à la mort d’une vache au nom étrange, GPS. Fanatiques religieux rendant des sentences démesurées et absurdes, femmes devenues l’ombre d’elles même, musique interdite, voilà ce que raconte Timbuktu. Lire la suite

Où manger et où sortir à Tours pour un weekend ?

unnamed (4)Trois jours à Tours, c’était l’occasion de tester quelques restaurants locaux. Quand nous sommes arrivées, nous nous sommes d’abord arrêtées sur la place Plumereau ( Plume pour les intimes) afin de déguster un petit fromage de chèvre avec de la confiture de mûres (9,50€) au café « Le vieux mûrier » , une très bonne entrée en matière.  Un temps superbe, un monde fou, un ciel bleu,et notre première après-midi avaient des airs enchanteurs dans la douceur de l’air. Lire la suite