Un Weekend au cinéma : Timbuktu et Père Noel

7
Timbuktu
de Abderrahmane Sissako : J’avais placé ce film au sommet de ma liste des sorties de la semaine, j’avais véritablement envie de le voir, la bande annonce m’avait parfaitement convaincue de découvrir la vie des habitants d’un village du désert, non loin de Tambouctou, habitants vivant sous le joug d’extrémistes religieux, qui réduisent à peau de chagrin leur liberté. Nous suivons particulièrement quelques un d’entre eux dont le destin va basculer, suite à la mort d’une vache au nom étrange, GPS. Fanatiques religieux rendant des sentences démesurées et absurdes, femmes devenues l’ombre d’elles même, musique interdite, voilà ce que raconte Timbuktu.

La lumière et la photographie de ce film sont superbes. Il y a une image magnifique, des portraits d’hommes et de femmes touchants et d’une beauté foudroyante. Le rythme extrêmement lent du film peut être une métaphore de la résistance passive de ces gens, tout comme la grande poésie qui s’en dégage. On aurait aimé une rébellion, une action forte, mais on subit, comme eux, la difficulté de résister à l’horreur du monde. Quelques touches d’humour sont distillées avec intelligence, comme un pied de nez à ce régime absurde. Est-ce que j’ai aimé ? J’ai aimé la beauté des comédiens amateurs, des paysages et la lumière des images. Cependant, la lenteur et les plans fixes ont eu raison de moi, un jour où la fatigue s’accrochait plus de raison.

Allez-y les idées claires et après une bonne nuit de sommeil afin de profiter comme il se doit d’un film aux allures de docu-fiction, brillant comme une pièce de joaillerie, et à l’émotion palpitante.

7Le Père Noël d’Alexandre Coffre: Hasard de calendrier, j’avais juste le temps pour un film court. J’optais pour « Le père Noël« , avec le plaisir de retrouver Tahar Rahim. Le soir du réveillon, le petit Antoine découvre le Père Noël, harnaché avec une corde, passant de balcon en balcon dans son immeuble. Obstiné, le petit va suivre le Père Noël tout au fil de la nuit, l’aidant à trouver de l’or pour faire marcher son traîneau, dans l’espoir de retrouver son papa parti au ciel. Quelque peu immoral, puisque le personnage incarné par Tahar Rahim utilise le gamin pour faire son boulot de cambrioleur, mais néanmoins doté d’un finish positif,  » Le Père Noël » est une sorte de conte de Noël. Et c’est mignon.

Mais sans plus. Parce que je n’ai pas trouvé que les scénaristes, le réalisateur et les dialoguistes se soient vraiment foulés. Le film repose sur son duo de comédiens le petit Antoine, et le cambrioleur, très attendrissants. Cousu du fil blanc, on ne peut pas dire qu’il y ait un réel enjeu, les scènes s’enchaînent sans brio, et le tout est véritablement prévisible. Je l’ai trouvé enfantin, tout en évitant la niaiserie, ce qui est un point positif. En revanche, cliché et trop simple, le scénario ne m’a pas emballée.

Et vous, quels sont les films que vous irez voir en cette fin d’année ?

Publicités

6 réflexions sur “Un Weekend au cinéma : Timbuktu et Père Noel

  1. filou49 dit :

    ma mère m’a dit la meme chose sur timbuktu: si tu es un peu crevé, évite le car ca risque d’être assez radical niveau endormissement…c’est vrai que les critiques ne soulèvent pas ce genre de problème. :o)..du coup comme je sors à peine d’un gros virus et que je me sens pas encore d’une energie débordante je vais éviter ce genre de cinéma là qui requiert une disponibilité intellectuelle de toute épreuve… du coup je suis moins allé au ciné ces derniers temps, allant voir plus des films pour enfant…mais au père noel ( qui est vraiment un film pour enfant donc à apprécier sans trop d’exigences :o) mes enfants ont préféré que je les amène voir paddigton et ils ont eu raison tant le film est vraiment charmant du début à la fin!! et là pas question de m’endormir es enfants veillent au grain :o) bonne journée à toi

    • auroreinparis dit :

      Ah j’ai fait des mauvais choix de film ce WE, j’aurais mieux fait d’aller voir Paddington à la place de  » Le père Noel », et Timbuktu y aller plutôt un autre jour où j’aurais été moins fatiguée ( le dimanche en gros). Je ne recommande pas Père Noel, et je n’avais pas ds l’idée de le voir, c’était juste un hasard de calendrier …
      Mais je ne le trouve pas terrible pour les gosses non plus !

      Par contre Timbuktu est un film à voir, ça c’est certain. L’esprit clair comme tu le dis !

      Bonne fin d’après midi Filou :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s