Un Weekend au cinéma : Timbuktu et Père Noel

7
Timbuktu
de Abderrahmane Sissako : J’avais placé ce film au sommet de ma liste des sorties de la semaine, j’avais véritablement envie de le voir, la bande annonce m’avait parfaitement convaincue de découvrir la vie des habitants d’un village du désert, non loin de Tambouctou, habitants vivant sous le joug d’extrémistes religieux, qui réduisent à peau de chagrin leur liberté. Nous suivons particulièrement quelques un d’entre eux dont le destin va basculer, suite à la mort d’une vache au nom étrange, GPS. Fanatiques religieux rendant des sentences démesurées et absurdes, femmes devenues l’ombre d’elles même, musique interdite, voilà ce que raconte Timbuktu. Lire la suite

Grand central – Rebecca Zlotowski

2Grand central n’avait à priori pas grand chose pour me faire rêver si ce n’est son casting. Depuis « Un prophète » j’aime retrouver Tahar Rahim sur grand écran, même si je le trouve un peu identique dans chaque film, il remet les mêmes émotions un peu partout, mais pour le moment, il reste crédible, et ça lui va bien. Léa Seydoux, je la connais peu et j’attendais de la découvrir dans la Vie d’Adèle, mais voyant qu’elle était à l’affiche de celui-ci, c’était une bonne occasion de hâter la rencontre. Enfin, j’aime beaucoup Olivier Gourmet, brut de décoffrage mais qui campe souvent des personnages aux allures sensibles. Lire la suite