Cold in July – Jim Mickle

amboise31 décembre 2014. Jour du Réveillon et sortie de « Cold in july« , l’année ciné 2014 n’était décidément pas terminée et nous réservait encore des surprises, notamment ce film déroutant et savamment orchestré. Richard Dane est un homme ordinaire, père et époux aimant, jusqu’au jour où un étranger s’introduit chez eux pour les cambrioler. Réflexe, il attrape un revolver, et malheureusement le coup part un peu tout seul, et sans sommation, le voleur s’écroule dans leur canapé, une balle logée dans la boite crânienne. Dane sera épargné par la police, et traité en héros par la population locale, avant de se rendre compte que celui qu’il a tué ne ressemble en rien a celui qu’on lui dit avoir tué …

Je n’ai pas envie d’en dire trop de l’histoire, le pitch pourrait être plus long pour bien comprendre, mais ce scénario à tiroir, très efficace et très malin doit se découvrir au fil de l’histoire. D’un drame affectant psychologiquement un homme, on arrive à un thriller haletant, à la réalisation maîtrisée, porté par trois acteurs charismatiques. Michael C Hall est épatant, même si l’on retrouve des airs de Dexter, qui lui colle à la peau, j’ai parfaitement pu croire à son personnage, qu’il rend très inquiétant, jeté à corps perdu comme il est dans sa quête de justice.

Le spectateur est maintenu en haleine par différents coups de théâtre, et le rythme du film ne laisse pas de temps mort entre scènes intimistes et action. Je lui reprocherais de présenter quelques incohérences, cependant, « Cold in July » est adapté d’un roman et, ne l’ayant pas lu, je ne saurais juger de son adaptation. Ultra violent, ce film n’en est pas moins émaillé d’humour, humour noir et cynique. Plutôt sombre dans son image comme dans son intrigue, Cold In July happe le spectateur dans une atmosphère pesante, posant la question de la limite de l’auto-justice. 

Séduite par ce film aux allures de Série B, à la fois grinçant et terriblement sanglant, je ne peux que le recommander aux amateurs du genre, pour retrouver, notamment, un Don Johnson en grande forme !

Publicités

4 réflexions sur “Cold in July – Jim Mickle

  1. Audrey dit :

    D’après ce que j’ai lu ou entendu au sujet de ce film, j’ai l’impression que c’est un univers qui pourrait bien me plaire et j’ai franchement envie de voir ce que ça donne ! Ta critique me motive d’autant plus à aller le voir très prochainement..

  2. filou49 dit :

    Don Jonhson et Sam Shepard pour une intrigue dans les années 80 et avec une mise en scène hommage aux fleurons du genre on a effectivement l’impression que le film aurait pu etre tourné dans ces années là…heureusement qu’il y a l’acteur de Six Feet under ( oui je sais il a aussi joué dans Dexter, mais je suis plus fan de la série mortuaire :o) pour que sur le papier le film nous prouve bien qu’il a été tourné en 2014…bon j’avais un peu peur que l’intrigue soit un peu convenue et sans trop de rebondissements donc tu me rassures la dessus je vais essayer d’y aller si j’arrive à trouver le moment…

    • auroreinparis dit :

      Les critiques sont mitigées apparemment mais moi j’ai passé un très bon moment devant ce film, que ce soit pour les comédiens, le scénario , les rebondissement, la restitution de l’époque … Je n’ai pas bcp regardé six feet under, j’ai plus suivi Dexter, et j’aime vraiment ce comédien, ce type de rôle un « glauque » ça lui va comme un gant ce type qui fait des trucs terribles mais avec tjs un esprit de justice, ça lui va au top !
      Bref, je serais curieuse d’avoir ton avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s