« Libération de Paris, août 1944, le combat pour la liberté » à Hotel de ville.

photo 2 (1)Il y a exactement 70 ans, Paris se libérait du joug de son oppresseur. Dans la semaine du 20 au 27 août,  la capitale à feu et à sang se soulève et conduit à la capitulation du général von Choltitz. L’Hotel de ville organise depuis le 20 juin une exposition en collaboration avec le Musée de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin. Un ensemble d’affiches, de photographies, de coupures de presse et de vidéo permettent de retracer le combat des Parisiens du 20 au 27 août 1944. Lire la suite

Publicités

Brassai s’expose à l’Hotel de Ville  » Pour l’amour de Paris ».

2Dès que j’ai eu vent de cette nouvelle exposition à Hotel de ville, j’ai eu envie de la faire. Nouer la photographie à notre belle capitale, deux choses que j’aime énormément, c’était la garantie d’un moment de bonheur. L’exposition a commencé le 8 novembre et aura lieu jusqu’au 8 mars à l’Hotel de ville de Paris. Si vous n’y allez pas à l’ouverture le week-end, ou en semaine, il faudra vous armer de patience car elle est déjà très courue. La scénographie de l’exposition s’organise autour de 4 thèmes : Le Paris de Marcel Poust, Les murs de Paris, Le Paris de Picasso et Le Paris éternel, celui du flâneurLire la suite

Exposition « C’étaient des enfants » à l’Hotel de ville de Paris

Depuis le 26 Juin est ouverte l’exposition  » C’étaient des enfants« , où sont exposées des photos, des lettres, des dessins et autres documents relatant la vie des enfants Juifs à Paris sous l’occupation Allemande. La mairie de Paris a, par cette exposition, voulu rendre hommage aux enfants arrêtés lors de la rafle du Vel d’Hiv les 16 et 17 juillet 1942, il y a donc soixante dix ans . Ils sont alors 4115 enfants à être internés au vélodrome, d’où ils partiront pour Drancy. Lire la suite

Les halles par Robert Doisneau

Depuis le 8 février se tient une nouvelle exposition à l’hôtel de ville ( en même temps quee se prolonge celle de Sempe jusqu’à la fin du mois je le rappelle !), celle des Halles vues par Robert Doisneau. Trois salles de clichés en noir et blanc puis en couleur qui retrace la vie de ce quartier qui fut autrefois le ventre de Paris, avant que celui-ci ne soit déplacé à Rungis. Lire la suite