[Cinéma] Scandale & Un divan à Tunis

Crédit photo @Allociné

Scandale – Jay Roach

Son oscar des meilleures coiffures et maquillages m’a enfin décidé à le voir. Non, je plaisante. Même si je ne la connaissais pas, ou que l’histoire m’était passée au dessus de la tête lorsqu’elle avait éclaté en 2016, j’ai eu envie de voir ce film. Lire la suite

Revue ciné : Sully & Paterson

1Sully- Clint Eastwood : Il y a des années que je ne rate aucune sortie de Clint Eastwood, pourtant, celle-ci j’étais résolue à la bouder, d’une part parce que l’histoire ne m’intéressait pas, d’autre part car la bande annonce m’avait laissée de glace. Quelques mauvaises critiques venaient conforter mon choix. Et puis, dans mon entourage, il s’est dit que le dernier Eastwood était de belle facture, et un soir, je cédai et nous allions vibrer dans l’avion de l’incroyable pilote qui posa son avion en catastrophe sur les eaux glaciales de l’Hudson, le 15 janvier 2009.  Et j’en suis sortie conquise par la maîtrise absolue de la réalisation. Lire la suite

Les deux amis – Louis Garrel

AFFICHE-LES-DEUX-AMIS-WEB-228x304Louis Garrel se lance dans la réalisation d’un long métrage. Et quand il se lance dans la réalisation de son premier long, c’est à Vincent Macaigne et Golshifteh Farahani qu’il propose de vivre cette aventure en les faisant figurer au casting. Les deux amis se présente comme une sorte de triangle amical et amoureux, entre trois personnalités que tout oppose. Mona est une jeune femme entravée, travaillant le jour dans une gare à vendre des sandwichs et retournant chaque soir dormir en prison. Clément, garçon parfaitement lunaire et figurant de cinéma de son état, tombe amoureux d’elle. C’est tout naturellement qu’il en parle à Abel, un peu connard et écrivain. Lire la suite

My sweet pepper land – Hiner Saleem

2« My sweet pepper land » a pour décor le Kurdistan, après la chute de Saddam Hussein, jeune pays ayant fraîchement obtenu son indépendance, et qui peine à s’organiser. En témoigne la scène de départ, une exécution sommaire et mal, voir pas préparée du tout où le pauvre homme sera pendu deux fois. L’un des hommes assistant à la pendaison, ancien résistant, se voit proposer un poste dans la police. Ce beau barbu aux yeux verts refuse tout net, et rentre chez sa mère. Une brave dame qui s’évertue à lui trouver une femme. Du coup, il préfère encore accepter le poste qu’on lui propose plutôt que de jouer à « Qui veut épouser mon fils » version Kurdistan. Mais quitte à jouer le rôle de policier, il veut être utile, et c’est comme ça qu’il atterrira dans un village reculé, à la frontière de la Turquie, là où la guerre n’est pas vraiment terminée. Une jeune et jolie institutrice rebelle, toujours célibataire et seule fille d’une fratrie masculine oppressante, croisera sa route. Lire la suite

Syngué Sabour- Pierre de Patience d’ Atiq Rahimi

1Dans la lignée de Wadjda, ce film m’attirait car il avait l’air de raconter une touchante histoire de femme. De femme bridée par une société violente, en guerre contre les libertés, et en guerre contre elle-même. En guerre avec des mitraillettes et des hommes sans foi ni loi. Dix ans plus tôt  la femme, qui n’est jamais nommée, épouse un homme, un héros de guerre. Aujourd’hui, il est étendu sur une couche, une balle dans la nuque,  dans l’incapacité totale de bouger. Cela dure depuis 15 jours lorsque la belle se met à lui parler, dans le désespoir qui l’habite. Lire la suite