[Cinéma] Scandale & Un divan à Tunis

Crédit photo @Allociné

Scandale – Jay Roach

Son oscar des meilleures coiffures et maquillages m’a enfin décidé à le voir. Non, je plaisante. Même si je ne la connaissais pas, ou que l’histoire m’était passée au dessus de la tête lorsqu’elle avait éclaté en 2016, j’ai eu envie de voir ce film. Il raconte la dégringolade du grand manitou de la Fox TV, chaîne controversée, aux idées très républicaines et bien arrêtées mais ultra puissante. N’y tenant plus, le jour de son licenciement, l’une des présentatrices vedettes de la chaîne poursuit Roger Ailes en justice pour harcèlement sexuel. Ce sera l’enchaînement des révélations. Si le film est très Américain, peu lisible au démarrage et relativement lisse en termes d’émotion, son rythme emballe, son montage tranche dans le vif,  et les comédiennes retiennent l’attention. Il réussit également à peindre avec justesse l’Amérique de Trump qui s’annonçait déjà en ces temps de campagne électorale.

Ce qui m’a donné envie de voir le film  : les critiques  


Affiche du film Un divan à Tunis

Un divan à Tunis – Manele Labidi

Partons maintenant en Tunisie pour suivre l’histoire de Selma. Psychologue Parisienne, là voici qui se met en tête d’ouvrir un cabinet à Tunis. Tout le monde lui dit qu’elle est folle, que les arabes ne vont pas voir des psys. Pourtant, tout le monde se presse à sa porte. Mais il y a un hic, on exerce pas une activité de soin en Tunisie sans avoir obtenu l’autorisation auprès du ministère de la Santé. Je pense d’ailleurs qu’on exerce jamais sans avoir fait un minimum de démarches où que ce soit. Je ‘l’attendais avec impatience car je suis fan de Golshifteh Farahani. Toutefois, ce film ne m’a pas convaincue pour plusieurs raisons. Les gags sont parfois lourds même si j’avoue avoir ri plusieurs fois. De plus, Golshifteh Farahani est Iranienne, pas d’origine Tunisienne et je trouve que le décalage se ressent. Et les autres personnages sont caricaturaux. Pourtant, il émane de cette comédie une profonde tendresse pour un pays en transformation et dont les habitants ne savent plus trop où ils en sont …

Ce n’est que mon avis par ailleurs mon conjoint a beaucoup aimé et les critiques presse sont vraiment bonnes !

Ce qui m’a donné envie de voir le film  : Golshifteh Farahani  et qu’il se passe en Tunisie

10 réflexions sur “[Cinéma] Scandale & Un divan à Tunis

  1. matchingpoints dit :

    Nous adorons Golshifteh Farahani et nous sommes déçues de votre critique !
    Dommage, on le regardera sur le petit écran !
    L’autre film nous tente moyennement sans toutefois trouver une explication…

    • auroreinparis dit :

      Attention, les critiques presse sont super bonnes, je vais l’ajouter. Et si Golshifteh ne m’a pas convaincue, elle reste absolument sublime ! Je serais curieuse de connaitre votre avis ! 🙂

  2. Pascale dit :

    Scandale est décevant. Pas assez percutant.
    Les acteurs sont bien mais tout ce plastique finit par piquer les yeux.

    Je n’ai pas vu Le divan et tout ce que tu dis confirme ce que je crains…
    Golshifteh se sort de toutes les situations dans les films. Je viens de la voir dans un film au Festival… son rôle, ses répliques sont débiles et elle reste impériale.

  3. dasola dit :

    Rebonjour Aurore, j’ai enfin vu le premier : pas mal mais sans plus. Je trouve qu’il manque quelque chose. C’est un film assez sage. Bonne après-midi.

    • auroreinparis dit :

      Vraiment d’accord avec toi, c’est ce qui ressort de l’avis général concernant Scandale j’ai l’impression … c’est lisse, pas très émouvant mais bien monté et rythmé! Belle journée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s