[Cinéma] #Jesuislà et The Gentlemen

Cette semaine au programme, juste avant le weekend : un top et un flop. Je vous laisse deviner lequel est lequel !

Crédit photo @https://freakingeek.com/

#Jesuislà – Eric Lartigau

J’avais envie de le voir parcequ’Alain Chabat. Toutefois l’affiche douce mignonne, la bande-annonce légèrement mièvre et les premières critiques spectateur peu tendres m’avaient bien prévenues. Mais qu’importe. L’amour, vous savez. Lire la suite

Revue cinéma : Makala – Santa & Cie

Makala est une sorte de docu-fiction, ni vraiment un documentaire et pas non plus tout à fait un film. On suit, durant 50 très longs kilomètres, Kabwita, qui après avoir abattu un arbre à lui seul, fabriqué son charbon, pousse un vélo surchargé sous un soleil implacable, le long d’une route sans concession. Cela se passe en  République démocratique du  Congo. Ici, pour gagner de quoi soigner son enfant malade, et à peine plus, un homme se tue à la tâche sous nos yeux d’Européen gâté au ventre toujours plein. Je suis sortie de cette séance sans trop savoir ce que j’en pensais. Lire la suite

« Réalité » – Quentin Dupieux

077619.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLa bande annonce m’avait alléchée. Je pressentais le film étrange, délirant, nous emmenant dans des mondes à la frontière entre le rêve et l’éveil, surement difficilement compréhensible, mais j’ai eu envie de me laisser tenter pour la plastique un peu pastel de l’image, pour la présence toujours fabuleuse d’Alain Chabat et pour savoir ce qu’il y avait sur la cassette! L’histoire est simple et complexe à la fois. Il s’agit d’une galerie de personnages dont les destins, ou les rêves s’imbriquent les uns dans les autres. Lire la suite

Les gamins d’Anthony Marciano

20446783.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxEn regardant la bande annonce, j’avais été séduite par Alain Chabat en cinquantenaire désabusé, et  l’histoire me semblait , sinon originale, amusante et portée par un casting bien choisi. Je n’ai pas été déçue, même si certains gags m’ont paru lourds, certains personnages secondaires moyennement utiles. Ça reste une jolie comédie romantique dotée de la belle d’idée d’être double puisque l’on suit les aventures croisées d’un jeune couple et des parents de la jeune femme. Lire la suite

Alain Chabat s’est offert un trip sous acide …

Alain Chabat, le mec des Nuls, le réal d’Asterix et Obélix mission cléopâtres et de Didier … Et maintenant Alain Chabat perdu au milieu de la jungle sur les traces du petit animal jaune et noir à la grande queue … Non pas Robert déguisé en guêpe, mais bien le Marsupilami. Le réalisateur rend ici hommage au personnage fantastique de Franquin, en donnant vie à la petite chose mythique, qui se ballade d’arbre en arbre de Palombie. Selon Alain Chabat, cette bestiole n’est pas une fable, il est vrai qu’il « n’existe ». Et cela fait depuis 2005 qu’il rêvait de faire ce film.  Lire la suite