De Watteau à Fragonard – Les fêtes galantes : Au musée Jacquemart-André

2« De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes » est la nouvelle exposition du Musée Jacquemart-André depuis le 14 Mars. Le musée présente l’exposition d’une peinture française du 18ème siècle, autour d’une soixantaine d’œuvres ayant pour sujet  » Les fêtes galantes », dont l’initiateur fut Antoine Watteau. Ceci désigne un genre pictural dépeignant, dans des décors champêtres, pastorales, à la végétation luxuriante, des couples se séduisant. L’idée principal de ces peintures est de décrire le sentiment amoureux en mettant en scène des danses, des divertissements et des confidences.

3

L’exposition se propose de retracer l’histoire de ce genre, de son Maître Antoine Watteau jusqu’à la sublime apogée incarnée par Fragonard, lui même élève de Boucher. La scénographie est chronologique et thématique à la fois, et nous présente les œuvres de chaque peintre, ainsi que le lien qu’ils ont eu entre eux, comment ils se sont influencés mais aussi la créativité et l’innovation que chacun a apporté à ce style pictural. On voit évoluer le genre de salle en salle, de Watteau, puis Nicolas Lancret, Jean Baptiste Pater, François Boucher et Jean Honoré Fragonard.

4

Je ne vous raconterai pas l’exposition puisque vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site du Musée Jacquemart-André mais vais vous donner mon sentiment. Je suis ravie d’être retournée dans cet hôtel particulier que Nélie Jacquemart et Edouard André ont voué à l’art, notamment du 18ème siècle, et dans lequel je n’avais pas mis les pieds depuis l’exposition sur Les Frères Caillebotte en 2011. L’ayant visité sur l’heure du déjeuner, nous n’avons pas eu trop de monde, et j’ai beaucoup aimé : d’abord les tableaux, la manière dont est présentée l’exposition et qui présente vraiment bien ce genre pré-révolution, d’une France bucolique autour de la légèreté et de l’amour.  J’ai appris et découvert beaucoup de choses autour de peintres dont je ne savais rien. Un seul reproche à cette exposition : je l’ai trouvée trop courte ! Une soixantaines d’œuvres comprenant peintures et fabuleuses esquisses venues de collections prestigieuses des quatre coins du monde m’ont ravie, mais j’en aurais voulu encore plus. Nous en avons eu pour une petite heure, sans l’audioguide ( à 3€).

5

Nous en avons profité pour visiter la collection permanente, et le musée en lui même afin de découvrir la vie de ce couple et sa fabuleuse collection. Avec l’audioguide ( gratuit ) on visite les différentes pièces, mais on en apprend aussi sur le quartier et la construction de l’hôtel particulier, lui même impressionnant. Cette visite nous a également pris une petite heure. En somme, une belle visite dominicale !

3

Infos : 12€ plein tarif / 10€ tarif réduit

L’exposition se tient jusqu’au 21 Juillet 2014

 

Publicités

6 réflexions sur “De Watteau à Fragonard – Les fêtes galantes : Au musée Jacquemart-André

  1. matydittout dit :

    Je n’avais pas entendu parler de cette exposition, mais je dois bien admettre qu’elle me tente bien. C’est tout ce que j’aime! Merci pour les informations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s