Non stop – Jaume Collet-Serra

3Un avion. 150 passagers. Un ancien Marshall. Il reçoit des messages via texto lui demandant que l’on verse 150 milliards de dollars sur son compte, son compte à lui. Il est immédiatement accusé d’être lui même le pirate. Compte tenu de son passé difficile, de sa condition d’alcoolique, il devient l’homme à abattre. Et pendant ce temps le jeu avec le pirate de l’air continue. C’est forcément l’un des passagers, mais lequel ? Le jeu macabre consiste à tuer un passager toutes les vingt minutes, jusqu’à ce que l’on découvre le pompon … une bombe ! Lire la suite

Publicités