Le grand soir de Benoit Délépine et Gustave Kerven

A Cannes, dans la catégorie « Un certain regard« , était présenté un film corrosif, porté par deux acteurs qui ont mes plus hautes faveurs. Ce film a obtenu le Prix spécial du Jury Un Certain Regard. Il s’agit du Film  » Le grand soir » de Benoit Délépine et Gustave Kerven. Après avoir signé  » Mammuth » et « Louise Michel » nos deux Grolandais nous reviennent avec un film à la fois comique et politique, mais aussi social, poétique et qui nous permet de nous poser les questions essentielles sur notre mode de vie. Les réalisateurs ont réunis, pour la première fois au cinéma, deux clowns désespérés sous les traits d’Albert Dupontel et de  Benoît Poelvoorde. Le film sort le 6 juin, mais j’ai eu la chance de le déguster samedi 26 mai dans une très belle salle du cinéma Le saint Germain des Prés ( métro saint germain des prés), où il y avait des étoiles partout ! Cette jolie salle a peut être accentué le plaisir que j’ai eu à visionner ce film !

L’histoire ? C’est celle de Not, un « punk à chien » et même le plus vieux d’Europe, et de son frère Jean Pierre, totalement obnubilé par son boulot de vendeur de matelas. On peut dire que ses deux là n’ont pas du tout la même vision de la vie. Leur mère, interprétée par une Brigitte Fontaine plus planante que jamais, a un joli pet au casque, Not lui semble pus apparenté qu’à son père qui a monté une honorable pataterie en pleine zone commerciale. Jean Pierre se fait virer comme un malpropre alors même qu’il est en train de perdre sa femme, et sa raison s’étiole. Ou pas. Peut être que c’est le contraire, il exprime enfin sa colère contre cette société qui l’a exploité puis la remercié. Il se rapproche de son frère Not et ils zonent ensemble dans la zone commerciale, à la fois pathétiques et courageux, deux petites fourmis contre le monde. Mais on s’apercevra bien vite qu’ils ont de qui tenir.

Délirant. Poelvoorde est tout simplement incroyable, juste et beau dans ce rôle de punk qui ballade sa liberté droit devant lui. Une belle réflexion sur un monde du travail qui bien trop souvent nous enchaine, et sur la manière dont certains peuvent en sortir, mais bien souvent au prix de sacrifices, et dans la douleur. C’est drôle et triste à la fois, comme le duo d’un clown et un clown blanc. Parfois on rit, parfois on pleure. Le grand soir, c’est la rupture révolutionnaire avec renversement du pouvoir, le moment où tout parait possible. Lorsque Jean Pierre se fait virer et que la rage et le désespoir sont à leur paroxysme, cette Révolution se met en marche. Une Révolution que cette famille un peu spéciale va mener … à sa manière !

Sortie du film le 6 juin, je vous le recommande chaudement. Il y avait tous les ingrédients pour m’attirer en salle : mes acteurs fétiches, des réalisateurs extravagants qui m’ont fait mourir de rire dans Groland, et une histoire dinguante. Et l’affiche « affiche bien la couleur » …! A noter la participation de Bouly Lanners, Gérard Depardieu et Yoland Moreau. J’ai aimé ! Alors courez y et donnez-en moi des nouvelles !

Anecdote : Paraitrait que Brigitte était complètement fondue sur le tournage et qu’elle fichait la trouille à Poelvoorde et Dupontel !

NB: Les réals ont aussi co-écrit un livre  » De groland au grand soir » en librairie depuis le 14 mai, et qui relate leurs aventures depuis leurs débuts à Canal +.

 

Publicités

7 réflexions sur “Le grand soir de Benoit Délépine et Gustave Kerven

  1. lalydo dit :

    Je n’ai vu aucun film de cette fine équipe, mais je suis curieuse. Avec un humour pareil ce doit être intéressant dans tous les cas. 🙂

    • auroreinparis dit :

      Oui, je le recommande; Ce film est décalé et drôle, mais pas déconnecté. Et Poolvorde nous est revenu au top de forme, touchant, et vraiment juste. A voir , vraiment !

  2. Solenne dit :

    J’avais mis Sur La Route en tête de ma to-do mais après lecture de tes deux critiques je crois bien que je vais commencer par Le Grand Soir.

    • auroreinparis dit :

      Oh oui !!! Je t’approuve à 100%. Le Grand Soir, c’est complètement fou, et jouissif ! Un peu décalé aussi, attention !
      Sur la route, c’est un beau film, mais trop lisse / au livre …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s