Revue ciné: Au revoir là-haut & Jeune fille

On dit beaucoup de bien du dernier né de Dupontel, adapté du prix Goncourt 2013.  Dupontel a toujours aimé les personnages barrés et laissés pour compte. Même si, à priori, l’histoire me tentait peu, je me laissais séduire. Edouard Péricourt est une gueule cassée de 1918, qui se fera passer pour mort. Fils d’un riche notable Parisien, il ne veut pas rentrer chez lui, et s’invente une personnalité fantasque derrière les masques qu’il crée. Il est aidé par son compagnon de la guerre, et une petite fille. Voici un conte fantasmagorique, aux décors fabuleux, aux personnages singuliers, duquel on ne sort pas totalement indemne. Lire la suite

Les premiers, les derniers – Bouli Lanners

1Un film avec Dupontel et Bouli Lanners et c’était l’assurance de me voir courir au cinéma. Largement conquise par Dupontel depuis le tout début, et ayant découvert Bouli Lanners dans « J’ai toujours rêvé d’être un gangster » de Benchetrit, le duo était une raison suffisante pour découvrir « Les premiers, les derniers », une sorte de galerie de portraits de gueules cassées, du gentil couple d’handicapés errant sur les routes, aux grandes gueules du coin, en passant ce duo de chasseurs de prime recherchant un téléphone volé à un très vilain Monsieur. Lire la suite

Le grand soir de Benoit Délépine et Gustave Kerven

A Cannes, dans la catégorie « Un certain regard« , était présenté un film corrosif, porté par deux acteurs qui ont mes plus hautes faveurs. Ce film a obtenu le Prix spécial du Jury Un Certain Regard. Il s’agit du Film  » Le grand soir » de Benoit Délépine et Gustave Kerven. Après avoir signé  » Mammuth » et « Louise Michel » nos deux Grolandais nous reviennent avec un film à la fois comique et politique, mais aussi social, poétique et qui nous permet de nous poser les questions essentielles sur notre mode de vie. Les réalisateurs ont réunis, pour la première fois au cinéma, deux clowns désespérés sous les traits d’Albert Dupontel et de  Benoît Poelvoorde. Le film sort le 6 juin, mais j’ai eu la chance de le déguster samedi 26 mai dans une très belle salle du cinéma Le saint Germain des Prés ( métro saint germain des prés), où il y avait des étoiles partout ! Cette jolie salle a peut être accentué le plaisir que j’ai eu à visionner ce film ! Lire la suite