Snowpiercer, Le Transperceneige – Bong Joon Ho

1L’affiche m’avait donné envie d’y aller, mais les critiques bloguesques étaient mitigées,et j’avais peur qu’il y ait beaucoup trop d’action. Je ne me suis donc pas précipitée sur ce film, mais disposant de temps un samedi soir, nous avons opté pour Snowpiercer. L’histoire de départ est très intéressante puisque la Terre vit une période glaciaire suite à l’utilisation d’un produit qui avait pour objet de réguler les variations de température. Un homme, Wilford, anticipant les effets de ce produit, a construit un train conçu pour parcourir le même tour de la terre en 365 jours. A bord de ce train : des rescapés, des plus pauvres en queue de train, aux plus riches à la tête. Lire la suite

Publicités

Oblivion De Joseph Kosinski

1Visionner un film de science fiction avec Tom Cruise était à priori une mauvaise idée. Cependant, j’avais lu quelques bonnes critiques, et me décidais à aller le voir, en ce premier dimanche ensoleillé depuis des mois. En 2077, Jack Harper est en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Il faut savoir que la Terre a été ravagée par des vilains extra terrestres. Jack Harper forme une équipe avec une jolie jeune femme, mais leur mission touche à sa fin. Bientôt, ils rejoindront le reste des survivants dans une colonie spatiale très loin de la Terre. Lire la suite

Looper, un thriller d’anticipation signé Rian Johnson

Drôle de flm ce Looper, à mi chemin entre la science fiction, le film d’action et le film de réflexion, il nous présente le parcours d’un jeune tueur d’un nouveau genre, le Looper Joe. Il est chargé de tuer les arrivants du futur, envoyés par des organisations criminelles par le biais de machines à voyager dans le temps totalement illégales, afin de se débarrasser des corps. Dans le futur, il est absolument impossible de faire disparaître un cadavre. Cependant, il arrive qu’un Looper doive  » boucler la boucle« , à savoir se tuer soi même, enfin, le soi même du futur, avant d’empocher l’argent et de vivre tranquille pendant 30 ans. Jusqu’à l’exécution. Sauf que le Joe du futur n’a pas du tout prévu de se laisser faire. Lire la suite

Prometheus c’est pas que sur la Ligne 9.

J’ai eu vent de la sortie du film Prometheus par le petit battage médiatique autour d’une station de métro fantôme, la fameuse station St Martin sur la ligne 9, qui est connue pour être hors service depuis 73 ans. Elle avait été relookée et ce jusqu’au 25 mai dernier, afin de promouvoir le film de Ridley Scott, réalisateur du premier opus de la Saga Alien. Je vous avoue que je n’avais pas une envie folle de remonter aux origines de l’humanité en ce dimanche après midi glacial, mais mes amis m’ont convaincue, et je me suis dis que c’était un film à voir. Me voilà dans la salle obscure avec mes lunettes 3D sur le nez, prête à en découvre avec des créatures étranges.   Lire la suite

Dans ma bibliothèque …

Deux nouveaux livres dans ma bibliothèque !

Barjavel – La tempête (1982) : Barjavel, maitre de la science fiction, nous transporte dans un univers où l’agressivité des hommes a disparu, grâce à une ingénieuse trouvaille, LN. On se dit alors que la joie poussera comme de la mauvaise herbe dans le coeur des hommes, et qu’il se tiendront tous par la main pour faire de notre Terre le meilleur des mondes possibles. Lire la suite

J’ai rencontré un voyageur imprudent ….

Le voyageur imprudent de Barjavel

Barjavel est un auteur de science fiction que j’ai découvert par son merveilleux livre  »  La nuit des temps » dont l’histoire raconte la découverte de deux êtres, homme et femme, qui ont été conservés dans la glace depuis des millions d’années. Trouvé chez un bouquiniste, j’avais hâte de commencer mon second Barjavel, de rencontrer Pierre de saint Menoux, le fameux voyageur imprudent, ce voyageur du temps qui depuis l’année 1942 va traverser les années futures et passées dans l’espoir de comprendre l’évolution de l’homme et ainsi le rendre meilleur. Un soir d’hiver,  il rencontre un vieux savant fou et infirme, Noel Essaillon, qui a inventé un produit nommé la Noelite, capable de faire voyager l’homme à travers le temps. La question qui se pose au cours de ces pages est la suivante : Être et ne pas être ? Être à la fois dans l’avenir, le passé, le présent, disparaitre, exister encore, être et ne pas être à la fois à travers le temps et l’espace. Lire la suite