[Cinéma] Toy Story 4, l’épisode de trop ?

Toy Story 4, Josh Cooley.

Que le temps passe vite. Je vous avais parlé de Toy Story 3, l’article date du 6 août 2010. 9 ans plus tard Woody et Buzz l’éclair reviennent sur nos grands écrans. Mais Andy est grand désormais, il va à l’université, et n’a plus besoin de ses jouets, alors il les donne. C’est ainsi que le célèbre shérif et toute sa clique se retrouvent dans une nouvelle chambre d’enfant, celle d’une petite fille. Le cycle recommence mais on oublie jamais vraiment son premier enfant quand on a été son jouet préféré. Un nouvel opus était-il vraiment nécessaire, alors que la saga avait bien été bouclée et avec intelligence neuf ans plus tôt ?

Toy Story 4, la fois de trop ?

Nécessaire, non. Utile à l’histoire ? Encore non. Mais réjouissant ? Oui. Ce nouvel opus n’ajoute pas grand chose à la jolie morale de l’épisode de clôture de la saga sur le passage du temps et notamment celui de l’enfance. Cette fois-ci, il est question de lâcher prise chez le jouet lui même, des choix de vie qui émancipent, du courage de la liberté, de la sortie de sa zone de confort. Un message différent, qui s’adresse, peut-être, moins aux enfants qu’aux parents? Aux adultes, de manière générale ? Vous noterez l’évocation de la petite voix intérieure chez Buzz l’éclair, une belle idée pour représenter l’intuition et l’écoute de soi. 

Une lecture à plusieurs niveaux

Comme souvent dans les films d’animation, et toujours dans ceux des studios Pixars, cet épisode comporte plusieurs grilles de lecture, parlant aussi bien, mais différemment, aux enfants et aux adultes. Son contenu émotionnel fort et ses messages à double niveau, font de ce quatrième opus un épisode à part, évitant l’écueil de « l’épisode de trop ». Concernant le scénario de l’animation en lui-même, quelques longueurs autour du magasin de jouets ralentissent le rythme. Toutefois, de nouveaux personnages amusants, des dialogues plein de tendresse et d’humour, et des scènes d’action réussies divertissent avec succès le spectateur de tout âge. Enfin, le nouvel ami de la petite fille, Fourchette, a quelque chose d’écolo et de rigolo qui amuse beaucoup, même si les studios Pixar n’ont pas creusé réellement ce sujet du tout jetable.

Voir Toy Story 4, ou revoir les précédents ?

Revoyez les précédents, et allez voir ce dernier opus. D’une part car il offre un message différent mais aussi car les techniques d’animation ont évolué, il suffirait de revoir le  premier épisode datant d’il y a 25 ans pour s’en convaincre. Précisons que la VF fonctionne à merveille. SI je résume, foncez. Au pire, vous passerez simplement un bon moment de divertissement.

Ce qui m’a donné envie de voir le film : Les critiques presse 

Publicités

12 réflexions sur “[Cinéma] Toy Story 4, l’épisode de trop ?

  1. Pascale dit :

    Je trouve ton article plein de contradictions mais ce n’est pas une critique, ça m’a amusée 🙂
    Moi je me suis régalée et je trouve qu’il se passe un sacré événement improbable à la fin… qui justifie à lui seul le film. Mais pas seulement…
    Contrairement aux films qui lâchent sans réel à propos quelques sentences féministes (cf Xmen et MIB), celui ci est ouvertement féministe. Même si Woody reste au centre, le personnage de la bergère qui envoie valser sa jupe est épatant sans être mièvre. Et il y a de l’amour dans l’air…
    Et puis la Poupée gentille/méchante est merveilleuse d’ambiguïté. Rarement un personnage d’animation aura été aussi complexe.

    • auroreinparis dit :

      Je pense que le film est plein de conradictions aussi, comme ce Woddy qui est franchement perdu, ça se voit. Au final j’ai vraiment aimé le film, il m’a beaucoup émue, mais j’ai juste trouvé qu’il y avait trop d’allers-retours dans le magasins de jouet – et ça m’a bcp trop stressée ahaha). La fin m’a émue aux larmes ( je me suis cachée parce que c’était bizarre d’avoir les larmes pour un toy story, mais SPOILER SPOILER SPOILER il quitte son best frien quoi !!!!! )

  2. tinalakiller dit :

    Le film m’a plu – c’est bien réalisé, drôle, touchant, avec quelques vraies bonnes idées – mais on a l’impression qu’il ne s’attache pas à la trilogie. C’est la fin de quelque chose mais aussi l’ouverture vers probablement une autre trilogie. Sentiment très étrange.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s