Revue ciné : Logan Lucky & Pour le réconfort

Après Océans 11, 12 et 13, Soderbergh nous revient avec un nouveau casting, une nouvelle histoire mais toujours un braquage. Les frères Logan vivent en Virginie. Lorsque Jimmy se fait virer de son boulot dans le bâtiment à cause de sa patte folle, il envisage sérieusement un gros casse afin d’ empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année.Pour cela, les deux frères vont s’offrir les services de Joe Bang … qui se trouve en prison. Logan Lucky a du punch, sans être un film d’action, un rythme équilibré, un casting impeccable et un fil directeur bien suivi. 

Logan Lucky c’est un film pop au scénario bourré d’actions absolument pas crédibles et d’ellipses, mais qui maintient le spectateur en haleine. Auflegme des comédiens, s’ajoute un humour décalé. Version Amérique profonde d’Océan Eleven, on y trouve pourtant les mêmes ingrédients qui ont fait le succès de la trilogie. Logan Lucky porte indéniablement la patte de Soderbergh. Idéal pour un moment de divertissement diablement efficace. 


On connait Vincent Macaigne comme comédien de cinéma, capable de jouer dans tous les genres, comédie, comédie dramatiques, drame, il a un charme inimitable. J’étais donc curieuse de découvrir sa première réalisation. Dans « Pour le réconfort », vous ne le verrez pas à l’écran,  mais le moindre dialogue porte clairement sa patte. Tourné jour et nuit pendant 10 jours, c’est le montage qui aura nécessité le plus de temps. Avec une caméra au plus près des visages, le spectateur partage avec intensité chaque moment, chaque éclat de colère, chaque rire, de chacun des personnages.

L’ensemble du film donne une impression très théâtrale, notamment avec les monologues comme des apartés, mais aussi par certains plans et improvisations. Aux dialogues très écrits répondent des scènes improvisées, ce qui peut laisser une sensation d’inégalité, d’ébauche, mais qui donne son caractère très particulier et son identité à cette production. Les questions abordées sont essentielles, le futur, ce qu’on lègue, la valeur travail, la haine de classe, la vieillesse, et encore d’autres, qui s’entremêlent autour de ces personnages. Un objet cinématographique singulier, riche et qui questionne. Attention, c’est parfois vulgaire, souvent très énervé.

Publicités

4 réflexions sur “Revue ciné : Logan Lucky & Pour le réconfort

  1. pascale265 dit :

    Logan lucky est tordant et efficace. J’ai aimé retrouver Daniel Craig dans ce rôle improbable. C’est bon quand les réalisateurs ont de l’imagination.

    Quant à la macaignerie, elle n’est pas encore sortie chez moi. Je suis mitigée sur le garcon. Il arrive qu’il me fasse sourire mais son apparence physique est repoussante. Personne pour lui donner du shampoing… un peigne… des ciseaux ???
    Et contrairement à toi je trouve son registre limité à un seul et unique personnage, le timide dépressif mal dans sa peau qui cherche l’amour.

    • auroreinparis dit :

      Très bon moment de divertissement LoganLucky,mais ne restera pas dans les annales pour autant.

      Je pense que le Macaigne ne te plairait pas alors, car le film porte la patte de l’acteur dans chaque plan et chaque dialogue ! J’aime beaucoup son personnage mais je comprends parfaitement ce que tu en ressens 🙂 Belle journée !

  2. Yuko dit :

    J’aime beaucoup le look de Daniel Craig dans Logan Lucky, très Jean-Paul Gaultier 😉 En tout cas très à rebours de son personnage de 007 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s