Revue ciné : Patients & Logan

1

Patients, Grand Corps Malade & Mehdi Idir

Inspiré du livre éponyme de Grand Corps Malade, Patients raconte l’après accident de Benjamin, devenu paraplégique suite à un plongeon dans une piscine pas assez remplie. Premiers réveils, premiers efforts, les rencontres au centre de rééducation, les histoires et les autres accidents « con » qui les ont laissés en fauteuils, amochés et abîmés. Fabien Marsaud (Grand corps malade) et son co-réalisateur, Mehdi Idir, signent une comédie à la française qui se veut joyeuse et optimiste, où l’on plaisante sur le handicap, qui n’est pas une fin en soi, mais le début de nouveaux espoirs, à « adapter ». Le message est très beau, et ils ont su éviter la mièvrerie et le pathos.

Mais le spectateur sent qu’à force de vouloir éviter la mièvrerie et la pathos, le film verse légèrement dans l’excès inverse. Le parti pris est compréhensible, dédramatiser le handicap tout en ne cachant pas les difficultés, et les dépressions liées à la dépendance. Une belle leçon de courage que l’on pourra toutefois trouver trop lisse, dont les aspérités ont été polies, pour ne laisser subsister, dans la dernière heure surtout, qu’un concours de vannes lassant. Le revers de la médaille dans le traitement du sujet est une absence d’émotion et une réalisation pas toujours heureuse. Reste toutefois un casting rafraîchissant, et un magnifique message de courage et d’amour de la vie, alors on pardonne.

1

 Logan, James Mangold

Wolverine, célèbre X men,  revient à l’écran pour la dernière fois et ça c’est émouvant. En plus, Logan de son prénom, découvre qu’une petite mutante a développé les mêmes aptitudes que lui, et ira même jusqu’à le prendre pour son papounet. Malheureusement, cette petite gamine aussi mignonne que dangereuse est poursuivie par de vilains méchants. C’est avec un Professeur X souffrant que papa et sa fillette prennent la fuite. J’espère ne pas avoir spoilé. Si l’on est néophyte, ce film apparaît comme un bon divertissement, un poil plus élégant qu’un blockbuster classique.

« Logan » est brutal, bourré de scènes d’action parfois gores, mais truffé de répliques qui vous apporteront le sourire aux lèvres. Avec ses magnifiques paysages qui emmènent le spectateur du désert à la frontière mexicaine jusqu’aux montagnes du Dakota, ses scènes de baston calibrées, son scénario pas si mal foutu, et ses comédiens au top, à noter la découverte de la jeune Dafne Keen qui interprète à merveille la petite Laura, 11 ans, on ne s’ennuie pas Même si ce genre de cinéma n’est pas franchement le mien, j’ai apprécié le rythme, le casting, et la photographie poussiéreuse  d’un Western moderne.  

Et vous, vous allez voir quoi au cinéma ?

Publicités

4 réflexions sur “Revue ciné : Patients & Logan

  1. DeuxAimes dit :

    Hello ! J’étais assez intéressée par le film Patient, mais justement j’avais peur de ce côté « je fais des vannes pour dédramatiser le truc » ! C’était déjà un peu mon ressenti face à la bande annonce… Ça ne m’empêchera pas de me faire mon propre avis, mais je vais attendre que le film sorte pour le voir à la maison. Étant infirmière, j’ai du mal en général avec ce genre d’intrusion dans le milieu médical, surtout quand ça véhicule un contenu impertinent.

    Mise à part ça, j’ai adoré Logan et je suis contente que Hugh Jackman ait enfin eu le final qu’il méritait !

    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s