L’été au ciné : Suicide Squad et Guibord s’en va-t-en guerre.

1Guibord s’en va-t-en guerre de Philippe Falardeau : Guibord est un député Canadien, dont la région connait un certain nombre de conflits locaux. Par un coup du sort, étant membre indépendant du Parlement Québec-Nord, il se retrouve sur le devant de la scène internationale, à devoir décider si oui ou non, le Canada doit s’engager dans la guerre au Moyen Orient. Sans autre équipe que son stagiaire Haïtien, débarqué un beau matin sans qu’il l’ait demandé, et sa fille, pro-paix, il s’engage dans une tournée politique mouvementée. 

Porté par un duo de comédiens absolument fabuleux, Patrick Huard et Irdens Exantusce film est une réussite. C’est drôle, audacieux, très original, sans doute aussi un poil manichéen et naïf, mais complètement jubilatoire. L’enthousiasme de Souverain contamine le spectateur et lui fait passer un bon moment de géopolitique à la limite du loufoque. Il s’agit d’une jolie fable, relativement simple mais cocasse et dynamique, à qui l’on pourrait reprocher un manque de mordant, mais qui fait tout de même du bien.

1Suicide Squad de David Ayer : On rassemble tous les méchants de l’univers DC Comics, et on en fait un blockbuster estival. Voilà ce qu’est Suicide Squad, un bon gros blockbuster à voir à l’ombre d’une salle obscure sans se poser trop de questions. Si la critique a pulvérisé ce film, il reste toutefois un bon divertissement, avec des méchants, de l’action, un peu d’humour et des bons sentiments. Pour ma part, j’ai vu beaucoup de films tirés des comics Marvel et DC Comics, sans pour autant en connaitre l’univers, et je ne m’attendais à rien. J’ai été agréablement surprise compte tenu de ce que laissait présager les critiques. Même si les phases d’action, et le mélodrame sous-jacent m’ont laissée de glace, j’ai plutôt apprécié le spectacle.

Les critiques sont dures pour un film qui, pourtant, respecte les codes du genre, s’est doté d’un bon casting et fait simplement le job. Toutefois, la première partie plus légère, plus fun, fonctionne bien mieux que la deuxième. On préférera la présentation des personnages à l’histoire en elle même, qui manque passablement d’un fil conducteur. Le spectateur en sort avec une impression de travail brouillon. Suicide Squad semble être totalement policé et apparaît bien moins trash qu’annoncé. Si la déception, après tant de battage médiatique, est compréhensible, ce film se révèle toutefois un blockbuster estival qui se regarde avec plaisir.

Publicités

7 réflexions sur “L’été au ciné : Suicide Squad et Guibord s’en va-t-en guerre.

  1. Dionysos dit :

    Oui, dans le genre super-héroïque, Suicide Squad laissera au moins un quelconque souvenir, comparé à Civil War et X-Men : Apocalypse, les deux mastodontes de cette année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s