Taj Mahal – Nicolas Saada

1Un film sur l’Inde ? Pas tellement. Sur le fameux monument ? Pas du tout. Taj-Mahal raconte le rendez-vous manqué d’une jeune fille avec la mort au cœur d’un hôtel attaqué par des terroristes à Bombay en 2008. Arrivée récemment avec ses parents, la jeune Louise découvre son environnement depuis un majestueux hôtel, dans l’attente de commencer sa nouvelle vie, dans une nouvelle maison. Un coup du sort l’oblige à rester deux jours de plus, un coup de fatigue lui fait refuser le dîner que ses parents lui propose. Et c’est ainsi que son enfer commence, par des bruits comme des pétards.

Le force de ce film est de n’avoir pas montré l’attaque en elle-même, le sang, les morts, la panique. Sa force est d’avoir choisi une jeune fille calfeutrée dont le destin est incertain et qui n’apprend ce qui se passe quelques étages plus bas que par le biais de son téléphone portable. Le réalisateur a su crée un climat de tension sans en faire trop, avec une comédienne qui ne surjoue pas, et dont le jeu m’a touchée. J’ai aimé également la sobriété des parents, interprété respectivement par Louis-Do de Lencquesaing, parfaitement touchant et juste, tout en retenu et Gina McKee, émouvante également.

J’ai été émue sans m’en sentir forcée, car le réalisateur parvient à suggérer au spectateur plutôt qu’à montrer explicitement. Cependant, il manque tout de même une véritable intention, la caméra de Nicolas Saada reste trop lisse, plutôt vide au final. A la fois beau, fragile, ce presque huis clos à la défaut de sa qualité, son minimalisme pêche à rendre compte de l’événement, et à donner un véritable sens à l’histoire de cette jeune fille.

Mitigée, car j’ai été touchée, l’idée de présenter une attaque en figurant l’attente est bonne, les comédiens irréprochables, cependant, il m’a manqué une vraie profondeur dans la réalisation, et de là, dans l’histoire.

Publicités

6 réflexions sur “Taj Mahal – Nicolas Saada

    • auroreinparis dit :

      Le fait de suivre cette jeune fille est intéressant, il y a juste un côté assez lisse dans la réalisation je dirais. Mais l’idée est bonne et j’aime bien ce côté non sensationnaliste.

  1. filou49 dit :

    j’ai lu dans une critique récente- d’un journaliste lyonnais qui n’a pas franchir les frontières du Rhone :o- que c’était pour lui le meilleur film français de l’année…du coup j’avais regretté l’avoir raté car j’ai eu plusieurs fois la possibilité de le voir j’ai des invits dans mon portefeuille depuis 10 jours mais pas réussi à me libérer pour y aller et je le regrette toujours terriblement ce genre de rv manqué- il ne joue déjà plus sur Lyon- heureusement ta critique bien + mitigée viendrait mettre quelques fleurs sur mes regrets :o)… j’avais un peu peur du coté minimaliste en voyant la BA et le pitch par contre niveau réalisation j’en attends pas mal j’avais adoré espions le précédent film de Nicolas Saada…allez ca sera surement en DVD pour moi… très bonne soirée à toi chère aurore!!

    • auroreinparis dit :

      Meilleur film de l’année, il y est allé un peu fort quand même. La réalisation a quelques ratés et si le parti pris me semble très interessant et judicieux, l’exploitation du filon n’est pas la meilleure qui soit. Comme quoi, les gouts et les couleurs ! Mais je t’encourage quand même plus à voir Suburra dont l’image,la réalisation et le casting valent e coup d’oeil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s