Lou, journal infime – Julien Neel

photo 2 (1) - CopieLa bande annonce et quelques articles de blog m’avaient donné envie de voir ce film que j’avais mis sur ma liste au cas où j’aurais le temps, et j’ai réussi à trouver le temps un dimanche soir pour découvrir cette adaptation de la BD. Lou c’est une adolescente, à peine sortie de l’enfance, qui vit seule avec une mère dépressive engoncée dans un énorme peignoir. La petite s’inquiétant pour sa mère, elle se met en tête de trouver ce qui pourra lui donner le moral et lui faire oublier les tracas financiers. Dans le même temps, Lou découvre l’amour avec son voisin craquant qu’elle observe comme une paparazzi psychopathe.

Je ne connais pas la BD mais j’ai comme dans l’idée qu’elle s’adresse aux ados, cet univers coloré, pop et à la fois très petit fille donne un côté quelque peu girly. Une sorte de Bridget jones pour toute jeune fille. J’étais ravie de trouver Kyan Khojandi au cinéma, malheureusement je ne peux pas dire que je l’ai aimé. Comme le reste du film d’ailleurs, la séance m’a parue longue, et le scénario totalement niais. Le message véhiculé est pour le moins déprimant puisque le bonheur viendrait uniquement quand on aurait trouver un amoureux. Oui, c’est super, mais j’ai du mal avec cette idée qu’être célibataire c’est terriblement déprimant, surtout quand on a douze ans !

La seule qui tire son épingle du jeu c’est Ludivine Sagnier que j’ai trouvé étonnante et amusante dans son rôle, alors qu’elle ne fait pas parti de mes comédiennes fétiches. Pour le reste tout sonne faux, les jeunes comédiens ne sont pas assez dirigés et l’ensemble manque cruellement de rythme et d’une âme. Les meilleurs moments, qui sauvent un peu le film, sont les moments de BD très réussie ! Pas d’émotion, parfois de la gêne, une mise en scène kitsh et de très mauvais dialogues,  » Lou » m’a déçue sur tous les plans. Le film est d’une niaiserie confondante, qui en fait trop, et trop mal . 

Pour résumer, « Lou, journal infime » n’est pas le joli conte que j’attendais, le message n’est pas intelligent, la mise en scène et la réalisation plutôt mauvaise et mon tout est d’un ennui anesthésiant. 

Publicités

8 réflexions sur “Lou, journal infime – Julien Neel

  1. Audrey dit :

    Oula message du film a pas l’air de voler bien haut !! 😦 C’est pas forcément le plus intelligent à faire passer aux adolescentes qui iront peut être voir le film :-/
    Je ne pensais pas aller le voir mais en voyant le début de ta critique, j’espérais que c’était une bonne surprise et que ça me donnerait une idée pour mes séances ciné…. Je vais plutot passer mon tour ! Dommage parce que j’aime bien Ludivine Sagnier !

    • auroreinparis dit :

      Ludivine Sagnier est une bonne surprise ! Le reste non, et surtout ce message déprimant. J’aurais voulu plus de joliesse dans ces émois enfantins, c’est ni vraiment crédible, ni vraiment mignon, j’ai été déçue ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s