White bird – Gregg Araki

7Particulièrement grisée par son précédent opus, le foutraque Kaboom, j’avais hâte de découvrir « White bird », qui semblait auréolé d’un sulfureux mystère, porté par deux femmes sensuelles, Eva green en femme au foyer rendue folle par l’ennui de son mariage, et Shailene Woodley, jeune femme en pleine découverte de la vie. Un jour, la mère disparait, sans donner de nouvelles, comme une ombre évanescente, ne laissant que des souvenirs, pas toujours heureux. Mais au fil du temps, l’absence se fait pesante, des questions naissent, et les doutes viennent à se former dans l’esprit de l’adolescente. Lire la suite

Publicités