L’été au ciné, il y fait bon, il y fait frais : Les Francis & Mister Babadook

2Les Francis  – Fabrice Begotti : Il y a de bons films à l’écran mais la flemme me pousse parfois à aller au plus près de chez moi voir des films dont j’ignore tout … Comme Les Francis. Et à en sortir totalement navrée. Les Francis c’est l’histoire d’une bande d’amis d’enfance qui suivent l’un des leurs jusqu’en Corse. Celui-ci, venant d’enterrer son grand père, décide de partir à la recherche de ses origines dans l’Ile de beauté. De là il ne va leur arriver que des ennuis avec des locaux qui cherchent à les massacrer suite à une histoire avec la soeur du pseudo chef de la bande. Bon, et bien … Quel ennui. Je n’ai pas réussi à rentrer dedans, j’ai trouvé les acteurs plutôt mauvais, l’histoire sans queue ni tête et sans intérêt malgré de jolis paysages. Trop de clichés d’un humour de bas étage et un Elie Semoun qui fait de la peine.  » Les Francis » me semble être un vrai naufrage sans subtilité. Et je ne vous parle même pas de la fin, plus peau lissé que la peau des fesses d’un bébé, pas une ride, pas un accro, pas une fausse note, du happy-end de compétition.

Pour résumer : gags vaseux, dialogues vaseux, scènes vaseuses, et histoire vaseuse, prenez vos bottes si vous souhaitez quand même aller le voir! Et au passage, ça n’est pas un bel hommage rendu à la Corse ni aux Corses qu’ils font vraiment passer pour des cons finis.


2Mister Babadook
– Jennifer Kent : J’ai entendu du bien comme du mauvais de ce film Australien, et j’ai eu envie de me forger ma propre idée. L’histoire est simple, un petit garçon vit seul avec sa mère, le père étant mort dans un accident de voiture en conduisant maman à la maternité. Le petit garçon fatigue sa mère à longueur de temps avec sa peur des monstres et terrifie les autres mômes, jusqu’à sa petite cousine, isolant de plus en plus sa pauvre mère. Entre alors dans leur maison, un livre étrange « Monsieur Babadook », qui leur fera vivre un enfer. Nous n’avons pas été gâté par les conditions de visionnage avec une salle pleine de spectateurs mal élévés, qui ne pouvaient s’empêcher les réflexions à voix haute, et les rires aux moments de suspens. Ils ont réussi à pourrir l’ambiance du film, mais je l’ai tout de même beaucoup apprécié.

[Mini spoiler] Mister Babadook est pour moi une métaphore de la solitude, et de la dépression plus qu’un fiilm d’épouvante au sens classique et strict du terme. Essie Davis campe une femme habitée par une folie latente, et qui se laisser purement et simplement sombrer avec un petit garçon perturbé sur les bras.

Il s’agit également de souligner la performance des deux personnages principaux, notamment la mère ( Essie Davis) que l’on voit sombrer progressivement dans l’horreur, effroyable et cajolante tout à tour. On ne sait plus bien de qui il faut avoir peur, d’où vient le danger, et qu’est ce que ce Babadook. De plus ce film est visuellement saisissant, les images soignées, la réalisation haletante, et une fin … surprenante. Pour ma part je n’ai pas regardé ce film au premier degré, et il ne s’agit pas vraiment d’une histoire de monstre mais d’une histoire de folie qui va fouiller dans l’inconscient des personnagesÉlégance, style et intelligence sont les mots que je retiendrais pour décrire ce premier essai maîtrisé de la réalisatrice Jennifer Kent.

Publicités

9 réflexions sur “L’été au ciné, il y fait bon, il y fait frais : Les Francis & Mister Babadook

  1. LeLecteur dit :

    Énième resucée d’une comédie fondée sur l’opposition banlieusards parisiens / ruraux provinciaux, les Francis n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Circulons !
    Il n’y a vraiment rien à voir et encore moins à garder.

      • LeLecteur dit :

        Comme tu le fais remarquer, on se laisse parfois aller à voir certains films. Des histoires déjà vues, des scénarios simples voire simplistes. Quiconque a vu la bande annonce de cette comédie prend conscience de ce qui l’attend : des gags téléphonés et une conclusion sans grande surprise.

  2. filou49 dit :

    ah zut j’avais bien prévu d’y aller voir ces francis, j’avais des invitations et justement j’avais pas entendu trop de mal de cette comédie donc je me disais qu’on allait pas aller trop dans la caricature et les clichés gros problème de ces comédies françaises populaires.. mais hélas, ta chronique vient ici fortement doucher mes veilleités :o)

    • auroreinparis dit :

      J’ai vu les critiques presse allociné, elles ne sont pas très mauvaises, mais y’en a 4 ou 5 … Pas sure que la presse ait beaucoup été voir le film. Non c’est assez grotesque quand même … Bonne journée !

  3. groniec dit :

    J’ai trouvé Babadook vraiment excellent. Ca change des médiocrités clichées et aseptisée américaines. Ce qui m’a plus, en tant que férus de films d’horreur, c’est la réalisation vraiment étonnante qui ne sombre pas dans les clichés des sursauts des ombres qui passent derrière les personnages et compagnie. Pareil pour la fin, elle est comme tu dis, surprenante et c’est pas désagréable.

    Pour ce qui est du public, ça m’arrive souvent aussi et je deviens de plus en plus intolérant là-dessus. J’ai eu aussi le droit aux rires à des moments absolument pas drôles du tout. (SPOILER: quand la mère se fait planter la jambe FIN SPOILER), du coup je vais régulièrement au ciné à la séance du matin, ça respire déjà un peu plus la tranquillité.

    • auroreinparis dit :

      J’aimerais bien y aller le matin mais la semaine mon patron n’est as d’accord, et le week end je vais au sport. Mais ça dépend aussi des cinémas, là c’était juste l’enfer, les gens ont failli me pourrir le film. E si mes deux collègues n’ont pas aimé du tout, je suis sure que tous ces rires absurdes et ces reflexions à voix hautes sont pour quelque chose ! C’est vraiment dommage ! Il n’en reste pas moins que je me range à ton avis, moi qui ne suis pourtant pas férue de film d’horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s