Bun Hay Mean à la Nouvelle scène dans  » La légende de Bun Hay Mean »

2Bun Hay Mean, ou encore appelé Chinois Marrant, je l’ai découvert en première partie de Kheiron à l’Européen, il y a plus d’un an et demi. Et depuis un an et demi, je m’étais dis que j’irai le voir. Quand j’ai su qu’il jouait à la Nouvelle Scène tous les samedis à 20h, mon envie fut décuplée, surtout après l’avoir vu à l’oeuvre sur différents plateaux d’humoristes. J’ai profité de mon premier samedi soir de libre pour me rendre sur cette scène, cette nouvelle scène qui n’a que quelques mois d’existence. Le lieu est original puisqu’il s’agit d’une péniche. La salle de spectacle est en sous sol, et au dessus, classiquement il est possible de boire un verre ou de diner. La salle en elle même est vraiment sympa, jolie, et on s’y sent bien, même quand ça tangue légèrement. Nous sommes entrées les premières dans la salle, et nous sommes retrouvées …. Au premier rang. C’est la seule chose que je n’ai pas aimé dans ce spectacle, devoir garder la tête levée pendant plus d’une heure !

Parlons de la première partie de Bun Hay Mean. Vous la connaissez peut être: Blanche, issue du  Jamel Comédy Club. J’ai eu grand plaisir à la voir sur scène, élégante, raffinée, avec une superbe robe rouge, des talons vertigineux sublimes et des collants résille très classe et sexy à la fois. J’ai eu plaisir aussi à l’écouter nous conter la misérable mais néanmoins drolatique vie de célibataire à 37 ans. Elle m’a faite rire et m’a touchée à la fois, j’ai trouvé son texte bien écrit et malgré le ton dépressif, vraiment juste. Merci pour cette première partie qui fut une excellente mise en jambe.

Puis ce fut au tour d’une tornade d’entrer en scène … Comme je le disais, il est aussi connu sous le nom de « Chinois Marrant », et ça lui va très bien, d’abord parce qu’il est chinois, ensuite parce qu’il est marrant. Pour être juste il est même super marrant, hyper marrant, supra marrant. Il a une énergie dingue, c’est une vraie tornade, qui saute dans tous les sens et nous fait rire toutes les 20 secondes. Pour le coup, Bun Hay suit les codes du stand up, le show interactif par excellence, durant lequel il parle au public, échange avec lui et construit des discussions franchement drôles. Il est très doué pour ça, même si ce n’est pas ce que je préfère chez cet artiste. Ayant eu la chance de le voir plusieurs fois sur des plateaux d’humoristes, je suis chaque fois épatée par la qualité de ses vannes, des chutes pour le coup plutôt spectaculaire, et une fréquence de blagues impressionnantes. En plus d’être un comédien fantastique, qui part parfois dans des histoires délirantes et folles, il a un humour libre.

Libre car il se joue de tout et se fiche de choquer. Mais s’il se permet ça, c’est qu’il se moque aussi de lui même. Il n’est pas gratuit dans son humour moqueur, il démonte les stéréotypes plutôt qu’il ne leur accorde du crédit. On a pas mal l’habitude de voir des humoristes issus des communautés et qui en parlent, de la leur, comme des autres, mais ce que j’aime chez Bun Hean c’est qu’il est original quand il imagine un futur où les chinois domineraient le monde, quand il nous raconte des légendes anciennes loufoques. Véritable pile électrique, n’ayant peur de rien, ce Bordelais courageux travaille aujourd’hui avec des grands noms de l’humour, notamment son producteur, Alain Degois, dit Papy et bien connu dans le milieu de l’humour.

A la fin, Bun Hay Mean se jette dans les bras du public pour arriver jusqu’au bout de la salle, je lui présente toutes mes excuses pour n’avoir pas voulu jouer le jeu. Si tu y vas, tends lui les bras, il te donnera de l’amour sur son passage.

Comme vous l’avez compris, il ne faut pas rater Bun Hay Mean. Il est encore pour quelques dates à la nouvelle scène ( il en reste peu), le samedi à 20H. Si vous n’avez pas l’occasion de l’y voir, notez son nom, et suivez le, il n’a pas fini de faire parler de lui.

Résa et critiques ici ( tu verras, y’a pas que moi qui aime !) : Chinois Marrant dans la légende de Bun Hay Mean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s