La chambre bleue – Mathieu Amalric

2La chambre bleue est adapté du Roman de Georges Simenon. La chambre bleue, ce lieu de retrouvailles entre deux amants. Je ne voulais surtout pas rater la seconde réalisation de Mathieu Amalric, après un « Tournée » qui m’avait tourné la tête et chamboulée ! Julien vit des moments de passion torride avec une femme, qu’il a connu dans l’enfance, désirée, puis oubliée. Elle, ne l’a jamais oublié et leurs corps nus qui s’enlacent ont plus de signification pour cette femme, que pour cet homme, qui répond sans écouter aux terribles mots d’amour de sa maîtresse, avant de retourner embrasser son épouse . Arrêté, il doit raconter, et raconter encore son histoire. A ce stade, on ne sait pas bien ce qui s’est passé, qui est mort. Sa maîtresse ? Le mari ? Sa femme ? Lire la suite

Jimmy P ( Psychothérapie d’un Indien des Plaines) – Arnaud Desplechin

2Nous sommes en 1948. Jimmy P vit chez sa sœur dans un ranch, il a des maux de tête extrêmement douloureux depuis qu’il est rentré de la guerre en février 1945. A la guerre, il s’est fracturé le crâne, et sa sœur pense que ses douleurs viennent de là. Un hôpital réputé pour soigner les troubles psychiques des mutilés de guerre va le prendre en charge à Topeka. Mais rien n’indique qu’il soit réellement malade, les tests le montrent en bonne santé. Alors, qu’est ce qu’il a ce Jimmy Picard, ce bel Indien Blackfoot ? Peut être est-ce un mal typique des Indiens ? C’est alors qu’entre en scène un curieux personnage : Docteur Devereux, anthropologue à New York, qui se fait passer pour un Français. Lire la suite

Une "Tournée" avec Mathieu Amalric

Tournée – de Mathieu Amalric ( Sociétaire de la Comédie Française est-il toujours précisé sous son nom dans les génériques)

Cette affiche rouge me tendait les bras, et m’attirait l’œil dans le métro depuis un moment, hier, je me suis décidée à voir ce que cachait cet aguichant dessin .Il faut préciser qu’il s’agit là du 4ème long métrage de Mathieu Amalric,comédien que j’ai adoré dans « Les  derniers jours du monde », les « Herbes folles » ou encore dans « Bancs publics ». Mathieu, c’est un de mes acteurs fétiches, avec ce regard fragile, ses mots bas, cet air tremblotant et timide qu’il promène de film en film. J’avais donc hâte de voir la  réalisation de l’homme. Lire la suite